Implantation d’une usine Volkswagen à Relizane: Un impact médiatique profitable à l’Algérie

mardi 29 novembre 2016 à 9:33
Source de l'article : Lexpressiondz.com

«Redevenir compétitif dans le continent et la Méditerranée, voilà ce que nous ambitionnons de faire!», a déclaré Abdessalem Bouchouareb.

Immédiatement après la signature du protocole d’accord entre le géant mondial de l’automobile Volkswagen et le Groupe Sovac pour la production de véhicules, une large médiatisation a été accordée à ce paraphe qui scelle l’installation officielle du constructeur automobile allemand en Algérie.

Outre la presse nationale, tous supports confondus, les titres internationaux les plus prestigieux se sont fait un devoir de rendre compte à leurs publics respectifs de cet événement exceptionnel qui rehausse du coup l’aura de notre pays, notamment en matière d’attrait à l’investissement international.

Dans la soirée même qui a suivi la cérémonie de signature et la conférence de presse qui s’ensuivit au siège du ministère de l’Industrie et des Mines dans la capitale algérienne, des dizaines d’articles ont été publiés. Selon M.Mourad Oulmi, P-DG de Sovac, qui a cité l’assistante personnelle du vice-président exécutif de Volkswagen, Josef Baumert, plus de 152 articles ont été diffusés à l’issue du paraphe de l’accord d’association.

Outre la presse nationale et les sites Internet, nombreux sont les titres les plus prestigieux comme le Figaro qui ont annoncé en une l’événement d’Alger. Reuter, les Echos, Arabian business, Investir, 1001 infos, tous les sites électroniques et autres journaux en ligne ont relayé la participation de Volkswagen Group à Sovac Production SPA. Ce sont là d’immenses retombées médiatiques immédiates qui sont autant de publicité gratuite que s’offre le Groupe Volkswagen, le Groupe Sovac Production et surtout l’Algérie et son ambitieux projet portant sur la création de pôles industriels, particulièrement la filière automobile qui prend son envol dans une dynamique désormais irréversible pour reprendre la formule de Abdessalem Bouchouareb, ministre de l’Industrie et des Mines.

Qualifiant la cérémonie d’«épisode qui fera date dans la longue marche qui forme la trame dans notre volonté commune de diversifier nos relations économiques», Abdessalem Bouchouareb rappelle que «depuis deux ans et demi au sein du gouvernement, j’ai eu un objectif central qui est de concrétiser l’ambition de réindustrialiser le pays pour diversifier notre économie et restaurer sa compétitivité afin de nous positionner à l’international».

«Le nouveau joint-venture entre Sovac et Volkswagen qui s’engage pour la première fois en Afrique avec ses quatre filiales (Volkswagen, Seat, Volkswagen utilitaire et Skoda), c’est la preuve que nous avons un avenir industriel, qu’on peut produire chez nous à des conditions compétitives», rapportent à juste les gros titres de l’information mondiale. Les Echos.fr. relève par ailleurs: «L’usine Volkswagen en Algérie est un défi frontal pour le français Renault, qui a établi lui aussi récemment une usine dans ce pays, vouée à servir le marché local, fabricant près d’Oran deux modèles de berlines, les Symbol et Dacia Sandero Stepway.

Cette annonce risque également de faire grincer des dents au siège de PSA, qui discute lui aussi, non sans mal, d’une implantation industrielle en Algérie (juste après le Maroc), mais sans concrétisation officielle pour le moment.» Selon Mourad Oulmi, établir une usine Volkswagen en Algérie est un choix réfléchi, l’Algérie étant pour le constructeur automobile allemand le deuxième marché en Afrique et le premier marché dans la région Mena. Et d’ajouter en évoquant les privilèges qu’accorde le gouvernement algérien dans le cadre de l’investissement: «L’Algérie dispose de ressources et de potentialités, avec des avantages que n’offrent pas d’autres pays de la région.»

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
29 queries in 0,438 seconds.