Il sera lancé à partir de février 2017: Un compteur d’électricité intelligent de relevé d’index

mardi 29 novembre 2016 à 15:22
Source de l'article : Lesoirdalgerie.com

Finis les relevés d’index d’électricité à domicile. Le groupe Sonelgaz va lancer à partir du mois de février prochain le compteur d’électricité intelligent. Un nouvel appareil de relevé de consommation en électricité à distance. C’est ce qu’a annoncé hier le premier responsable du groupe qui a alerté sur la consommation irrationnelle des Algériens en électricité, comptabilisant dix fois plus que la consommation du citoyen européen.

La main humaine n’interviendra désormais plus dans le relevé de consommation d’électricité. Mustapha Guitouni, directeur général du groupe Sonelgaz qui intervenait hier sur les ondes de la Radio nationale, a annoncé que le taux de consommation d’électricité sur le compteur s’affichera directement sur la facture à distance. Les agents de Sonelgaz ne se déplaceront plus pour relever les taux de consommation d’électricité comme c’est le cas actuellement.

Le consommateur serait le premier bénéficiaire de cette nouvelle technologie, puisque le but, selon M. Guitouni, est de mettre fin aux problèmes récurrents des erreurs des relevés. Le DG de la Sonelgaz, qui a annoncé que ce nouvel appareil «intelligent» sera lancé début février 2017, n’a pas donné plus d’informations que ce soit sur son coût, s’il s’agit d’une opération pilote ou généralisée ou encore sur le fournisseur de ces appareils.

Par ailleurs, l’invité de la radio a alerté sur la consommation d’électricité irrationnelle des Algériens. «La consommation d’électricité du citoyen algérien est dix fois plus importante que la consommation du citoyen européen», a indiqué M. Guitouni qui appelle à une rationalisation dans la consommation. D’ailleurs, le groupe Sonelgaz s’apprête à lancer une campagne de sensibilisation sur tout le territoire national.

Une campagne qui devra montrer aux citoyens à mieux gérer sa consommation. A titre d’exemple, dit-il, laisser durant la nuit sa télévision et son modem en mode de veille, pour une période d’un mois, représenterait 10% de la facture d’électricité. «Nous avons des capacités mais nous devons apprendre à gérer sa facture car il faut savoir que le kilowatt d’électricité coûte 11,5 dinars et nous le vendons à 4 dinars, et l’Etat prend en charge 7,54 dinars mais ça va durer jusqu’à quand ?» s’interroge l’intervenant.

Ce dernier a indiqué que le pic de consommation sur tout le territoire national, qui est enregistré vers le 31 juillet, est de 12 800 mégawatts. En été 2016, la puissance installée était de 13 500 mégawatts. «Il y avait eu 600 mégawatts de réserve mais elle n’est pas tout le temps prête car nous avons aussi des travaux de maintenance à faire», a souligné ce responsable.

Ainsi, pour faire face à l’été 2017, Sonelgaz, dit-il, doit ajouter 2 000 mégawatts supplémentaires. «La demande est de 15 900 mégawatts pour passer un été dans de bonnes conditions», a indiqué M. Guitouni.
Rappelant les redevances du groupe auprès de ses clients, 60 milliards de dinars, l’intervenant a indiqué qu’une convention est en cours de signature avec la BNA pour financer les projets de la Sonelgaz.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
13 queries in 0,412 seconds.