Hassi Messaoud: Un groupe émirati remporte un contrat d’un milliard de dollars en Algérie

mardi 20 juin 2017 à 11:49
Source de l'article : Lequotidien-oran.com

Le groupe «Dodsal», un conglomérat d’affaires basé aux Émirats arabes unis, spécialisé dans l’ingénierie, l’approvisionnement et la construction, a remporté un contrat de 1,1 milliard de dollars, pour la réalisation d’un centre de séparation et de compression (CSC), au profit de Sonatrach, à Hassi Messaoud.

Ce conglomérat opère, actuellement, dans les pays de la région MENA, d’Afrique de l’Est et en Inde, selon Gulf Daily News online.’ Dodsal’ exécute des projets EPC (Ingénierie- Procurement-Construction) depuis plus de cinq décennies, dans les secteurs de l’Energie, de l’Industrie et de l’Infrastructure, au Moyen-Orient, en Europe, en Afrique du Nord et en Afrique de l’Est, dans le sous-continent indien et en Asie du sud-est.

Cette usine, d’une capacité de 66.000 barils par jour, devra être livrée en 2020, selon la même source qui précise que c’est le troisième contrat EPC que le conglomérat obtient, en Algérie. En 2009, ce groupe avait sous-traité pour l’américain KBR, la réalisation du nouveau train de GNL de Skikda. Son président, Rajen A. Kilachand, s’est déclaré satisfait après la signature du contrat qui «renforce encore notre relation, à long terme avec Sonatrach et renforce notre présence en Algérie, qui est un marché stratégique pour nous». Rappelons qu’en 2014, Sonatrach et la société ‘Dodsal Engineering’ avaient signé, à Alger, un contrat de réalisation d’une unité de compression de gaz pour maintenir la production du champ Hassi Messaoud nord.

Le montant du contrat était de 49 milliards de DA, pour un délai de réalisation de 36 mois. Outre l’unité de compression de 24 millions de m³/jour, ‘Dodsal’, retenu après une consultation sélective, devait, également, réaliser pour le compte de la compagnie nationale des Hydrocarbures, un réseau de canalisations gazières, de 180 km de long. Ces installations «vont repousser les limites de la production de Hassi Messaoud», plus grand champ pétrolier du pays, avec 400.000 barils produits par jour, avait déclaré le P-DG de Sonatrach de l’époque, Abdelhamid Zerguine, au cours de la cérémonie de signature.

L’Algérie est le plus grand producteur de gaz naturel en Afrique et membre de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole. Le pays prévoit d’augmenter la production de gaz à 141,3 milliards de mètres cubes, cette année et 143,9 milliards en 2018, contre 132,2 milliards, en 2016. Les exportations de Sonatrach génèrent plus de la moitié des recettes budgétaires de l’Algérie.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
52 queries in 8,727 seconds.