Hammam Béni Salah (El Tarf): Les habitants réclament plus d’aides à l’habitat rural

dimanche 6 novembre 2016 à 11:56
Source de l'article : Lesoirdalgerie.com

La visite de travail et d’inspection effectuée, mardi dernier, par le wali Mohamed Lebka dans la commune de Hammam Béni Salah a permis de lever le voile sur l’état existentiel ainsi que les besoins urgents en projets des différentes mechtas qui composent ladite commune.

Lors de sa première halte dans la mechta de Boumia, le premier responsable a été confronté à la revendication récurrente de la population ayant trait à octroyer plus d’aides à l’habitat rural.
«Je vous promets que vous serez priorisés dans l’aide à l’habitat rural. Aussi, l’école primaire sera-t-elle recouverte ainsi que la salle de soins. L’état œuvrera aussi au lancement d’une retenue collinaire pour booster l’agriculture».

Ensuite, la délégation composée des membres de l’exécutif s’est rendue sur un site composé de 60 habitations rurales où le wali a instruit le maire de lancer dans les plus brefs délais la réalisation d’un réseau d’assainissement, en attendant le raccordement du site au réseau électrique.

«Nous avons une cagnotte de 7 milliards de centimes pour différentes opérations à lancer dans les communes frontalières», a indiqué le premier responsable de la wilaya.
Puis, la délégation s’est enquise de l’état d’avancement des travaux de deux projets d’assainissement dans les deux mechtas, à savoir Hadjria et Aïn Souani.

«Pour plus de justice sociale, il est indispensable de prendre en compte et par ordre, l’année de création des sites d’habitation, dans le cadre des projets d’assainissement de raccordement au réseau de l’eau potable», a indiqué le commis de l’Etat.

Dans la mechta de Chouicha, la délégation s’est enquise, particulièrement, de l’état d’avancement du projet de la route devant relier cette dernière avec la mechta de Bit El Ghoula, sur un tronçon long de 3,1 km. Actuellement, ledit projet a atteint un taux d’avancement des travaux de 10% avec un coût de 4,7 milliards de centimes.
«Nous nous sommes attelés sans relâche et avec constance à réhabiliter toutes les routes des communes frontalières et pour preuve, l’Etat a déjà déboursé 50 milliards pour la commune de Aïn El Karma et 65 milliards pour la commune de Bougous», a révélé le wali.

Et d’ajouter que « avant la fin de l’année, nous procéderons à la distribution de 1 300 logements. Nous avons régularisé 1 007 bénéficiaires d’aides à l’habitat rural qui étaient sans sites d’implantation et avons délocalisé 700 autres bénéficiaires du même programme. Par ailleurs, nous venons de mobiliser 1,1 milliard de centimes pour la réfection du réseau d’AEP de la localité de Aïn Khiar dans la commune d’El Tarf ».

Quoi qu’il en soit, la commune de Hammam Béni Salah reste un exemple d’exception en matière de prise en charge des doléances des citoyens en ce qui concerne particulièrement l’ouverture de pistes et de routes et d’aides à l’habitat rural.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
25 queries in 0,412 seconds.