Habitat : Tebboune prévoit une chute des prix de la location à partir de 2017

mercredi 30 novembre 2016 à 11:15
Source de l'article : Lemaghrebdz.com

Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Tebboune prévoit une baisse sensible des prix de location sur le marché immobilier à la faveur des opérations de livraison des programmes de type de location-vente (AADL) et promotionnel public en 2017. « Avec l’achèvement du dossier AADL I en mars 2017, nous prévoyons une baisse sensible des prix de location particulièrement dans les grandes villes, une fois  le parc immobilier doté de milliers de nouveaux logements », a indiqué M. Tebboune, lors d’une rencontre d’évaluation ayant réuni les responsables du secteur, les directeurs centraux au ministère et les directeur de wilaya, ajoutant que les nouvelles taxes sur le logement n’auront pas un grand impact sur les prix.
Concernant l’avancement des programmes du secteur, le ministre a souligné la nécessité d’une coordination entre les responsables locaux à travers la tenue d’une réunion périodique pour aplanir toutes les difficultés relevées dans le cadre des projets du secteur. Le premier responsable du secteur a mis l’accent sur la nécessité de l’actualisation périodique de la liste des entreprises de réalisation en infraction et les distribuer, chaque mois, aux commissions des marchés et autres départements ministériels.
Il a également souligné la nécessité d’intensifier les opérations de contrôle pour passer au crible les souscripteurs des différentes formules de logement à l’effet de garantir « la justice sociale et la transparence dans la dépense des fonds publics ». Il a, dans ce sens, indiqué qu’un nouveau système informatique est entré en service au niveau du ministère, ce qui permettra d’obtenir les informations et de les échanger de manière rapide et exacte.

Nouvelles mesures pour maîtriser les dépenses dans le secteur
Par ailleurs, le ministre, a annoncé avant-hier à Alger de nouvelles mesures visant à maîtriser les dépenses dans le secteur de l’habitat dont l’interdiction de payer des avances aux maîtres d’œuvre. « En raison de la situation difficile que traverse le pays, il a été décidé de conclure des transactions avec des maîtres d’œuvre sans payer d’avances fixées habituellement à 30 % de la valeur de l’ouvrage », a précisé M. Tebboune. Il a été décidé dans ce sens de supprimer le financement des opérations complémentaires dans les projets de logements et des structures publiques à l’instar des opérations d’aménagement secondaires. Il est question également de poursuivre l’utilisation restreinte des matériaux de construction locaux dans les projets, ce qui a permis d’économiser près de 1,5 milliard de dinars durant l’année en cours, selon les chiffres des douanes.
A l’exception du ciment et du rond à béton, il ne sera plus possible d’utiliser les matériaux de construction importés, une politique qui a permis la création d’un « grand » nombre de petites et moyennes entreprises, a-t-il martelé.
Les projets de logements continuent à occuper une place prioritaire dans les transferts sociaux décidés par l’Etat, selon M. Tebboune qui a déclaré : « Il est vrai que la situation financière actuelle est difficile, mais cela ne signifie pas que nous allons renoncer aux programmes de logements qui contribuent à la consécration de la paix sociale ».
Après avoir souligné que tous les projets de logements seront maintenus, M. Tebboune a démenti les rumeurs selon lesquels ces projets ont été suspendus en raison de difficultés financières, justifiants ses propos par le volume de la consommation financière du secteur qui a atteint jusqu’à novembre 426 milliards de dinars.
Il a annoncé dans ce sens, la distribution en décembre prochain de près de 40.000 unités selon les formules AADL et LPP.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
35 queries in 0,454 seconds.