Grâce à l’entrée du yuan dans le club des monnaies de référence du FMI : L’Algérie pourra payer en dinar ses échanges avec la Chine

mardi 4 octobre 2016 à 15:07
Source de l'article : Reporters.dz

L’Algérie peut désormais échanger avec ses partenaires chinois en dinar depuis l’entrée du yuan, appelé aussi renminbi, dans le club des monnaies de référence du Fonds monétaire international (FMI) depuis le 1er octobre courant, a affi rmé à Reporters M. Gong Cheng, directeur administratif de CBMI, fi liale du Groupe Sinoma, en marge de la 10e édition du Salon Alger Industries, organisé par le Batimatec.

Ce club comptait jusque-là le dollar, l’euro, la livre sterling et la monnaie japonaise. C’est « la bonne nouvelle pour l’Algérie », selon M. Cheng. En contrepartie, l’Algérie accorde des marchés publics aux entreprises chinoises. En eff et, cette fi liale a décroché plusieurs projets de réalisation d’usines pour un montant global d’un milliard de dollars, depuis 2012, pour le compte du Groupe public des ciments Gica et la fi liale algé- rienne du Groupe français Lafarge. M. Cheng a relevé que « les cours du baril de pétrole n’ont pas beaucoup d’infl uence sur les échanges commerciaux avec l’Algérie ». La Chine dé- croche, ainsi, une place de choix en Algérie grâce à l’option du paiement en monnaie locale. Il faut dire que les échanges commerciaux entre l’Algé- rie et la Chine penchent surtout en faveur de ce pays asiatique. Et pour cause, en 2015, la Chine était le premier fournisseur de l’Algérie, pour la 3e année consécutive, avec 8,22 milliards de dollars d’importations, selon le Centre national d’informatique et des statistiques des Douanes (Cnis). Pour revenir à la fi liale du Groupe Sinoma, CBMI va réaliser le projet de cimenterie du Groupe GICA à Béchar, dont le début des travaux est prévu à fi n 2016 pour une capacité de production journalière de 3 200 tonnes. Une autre cimenterie à Zahana (wilaya de Mascara), dont la première ligne de production a été réalisée en 2012, et la deuxième de 4 500 tonnes par jour. Le début des travaux est attendu à fi n 2016. Un autre projet de deux cimenteries privées, de 6 000 tonnes chacune/jour, du Groupe Laamouri, à Biskra. Les travaux ont commencé en juillet dernier pour un délai de 32 mois. Dans cette même wilaya, CBMI a livré en juillet dernier la cimenterie de Lafarge Algérie déjà en production.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
20 queries in 0,452 seconds.