Des mises en demeures en cascade pour les projets ETRHB : Haddad dans de sales draps

dimanche 16 juillet 2017 à 20:07
Source de l'article : Maghrebemergent.com

Le Groupe ETRHB Haddad qui bénéficiait jusque-là des largesses du Gouvernement et dont le patron, Ali Haddad, régentait en véritable maitre  le monde des affaires, est désormais dans de sales draps.

Le groupe ETRHB a reçu aujourd’hui, par le biais de la presse, trois mises en demeure du ministère des Travaux publics, publiés dans les quotidiens L’expression, Ennahar, et El Moudjahid.

Ces mises en demeure concernent trois projets: la réalisation de la rocade côtière entre Marsa Ben Mhidi et Ghazaouet qui a bénéficié d’une enveloppe de 451 millions de DA. Le dédoublement de la route reliant l’échangeur de Bouira à la ville de Sour El Ghozlane sur 23 km lot N° 03 qui a bénéficié d’une enveloppe de 388 millions de DA et le dédoublement de la route reliant l’échangeur de Bouira à la ville de Sour El Ghozlane sur 23 km et qui concerne le lot N°2 qui a bénéficié d’une enveloppe de 536 millions de DA. Dans ces mises en demeure, il est accordé au groupe titulaire des marchés en question un délai de 60 jours pour relancer les travaux arrêtés sans motifs valable, renforcer le chantier en moyens humains et matériels, approvisionner le chantier en matériaux de construction et surtout respecter les engagements contractuels.  « Passé ce délai, le maître de l’ouvrage  se réserve le droit de prendre les mesures coercitives prévus par la réglementation en vigueur notamment la résiliation aux torts exclusifs du titulaire du marché, » est-il écrit dans les documents.

Ces mises en demeures, pour banales qu’elles puissent paraitre, n’en demeurent pas moins des signes d’une rupture consommée entre le Président du FCE, réputé proche du cercle présidentiel, et le Gouvernement. Cette « rupture » est d’autant plus éminente qu’elle intervient après « une révocation » d’Ali Haddad par Abdelmadjid Tebboune d’une cérémonie officielle tenue à l’École supérieure de la sécurité sociale, et quelques mois seulement après un bras de fer  spectaculaire entre l’ex-Premier Ministre Abdelmalek Sellal et « le patron des patrons » lors du Forum Africain d’Investissements organisé par le FCE et qui, pour rappel, a été sanctionné par un échec cuisant.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
84 queries in 20,004 seconds.