Dans une publication parue à Washington sur l’investissement en Algérie Sellal : «Nous préparons l’économie pour l’après-pétrole»

mardi 11 octobre 2016 à 9:35
Source de l'article : Lejourdalgerie.com

La croissance économique demeure «une priorité et un objectif permanent du gouvernement», a souligné le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, dans une publication parue à Washington et consacrée à l’investissement en Algérie. «Notre stratégie est simple : la croissance comme priorité et objectif permanent, et les entreprises comme un moyen pour y parvenir», a déclaré le Premier ministre, cité dans cette publication distribuée à l’occasion des Assemblées annuelles du FMI et de la Banque mondiale.
Intitulée Algeria Investment Report, la publication de 28 pages a pour objectif de promouvoir le marché algérien auprès de la communauté d’affaires américaine.
Le chef de l’exécutif a ajouté que «tout est fait pour encourager l’investissement, la création d’entreprises et l’amélioration du climat des affaires». «Depuis plus d’une décennie nos revenus pétroliers sont orientés vers la création des programmes structurels et les grands projets d’infrastructures de base pour rattraper le retard économique dont nous avons souffert pendant la période du terrorisme», a enchaîné M. Sellal.
«Nous sommes en train de préparer l’économie pour l’après-pétrole», a-t-il résumé en réponse à une question sur le nouveau modèle de croissance lancé par le gouvernement pour relancer la productivité dans un contexte baissier des cours du pétrole.

Patriotisme économique ouvert sur l’étranger
Mais le projet le plus ambitieux, selon lui, est celui de mettre «le pays sur la voie du développement et de la prospérité et de changer avec succès certaines mentalités et habitudes» de la société algérienne.
Dans ce cadre, le Premier ministre a expliqué que la politique économique du gouvernement était basée sur un patriotisme économique qui n’exclut cependant pas le recours à l’expertise et à l’investissement étrangers.
Il a expliqué que le nouveau code de l’investissement consacrait la liberté d’investir en Algérie et subordonnait l’octroi automatique des avantages tout en réorganisant les entités en charge de l’investissement.
«Nous avons aussi mis en place une procédure simplifiée pour superviser la gestion des terrains industriels, qui est maintenant ouvert à l’investissement privé et peut être contrôlé localement», a-t-il expliqué.
Le Premier ministre a souligné que le savoir-faire des hommes d’affaires américains est bien établi, relevant les nombreux domaines de coopération possibles entre les deux pays tels que la pétrochimie, l’énergie, l’industrie pharmaceutique et l’agriculture.
«Les opportunités pour les investisseurs américains pour faire de bonnes affaires sont là et elles sont nombreuses», a-t-il dit.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
15 queries in 0,413 seconds.