Clôture hier de la manifestation: 6 000 professionnels au Salon international du textile

jeudi 6 avril 2017 à 16:02
Source de l'article : Liberte-algerie.com

Quelque 6 000 professionnels des secteurs du textile, du cuir, de la chaussure et de la couture ont visité la 1re édition du Salon international du textile et de la mode qui s’est clôturé, hier, à Oran, a-t-on appris des organisateurs.
Cette manifestation, qui a duré quatre jours, a été l’occasion pour les entreprises algériennes publiques et privées d’exposer des produits variés dans les secteurs du textile, du cuir, de la chaussure, du prêt-à-porter et de l’habit traditionnel et de les faire connaître au consommateur algérien et aux exposants étrangers, notamment après la restructuration du secteur du textile pour lui donner un nouveau souffle au niveau du marché national.

L’exposition, qui a eu lieu au Centre des conventions d’Oran (CCO) “Mohamed-Benahmed”, a permis à l’entreprise publique l’Algérienne des textiles, qui gère 17 unités industrielles au niveau national, de mettre en exergue plusieurs variétés de ses produits dans les différents secteurs du textile et des nouveaux modèles, notamment après le renforcement de ses unités en équipements modernes depuis 2014, a indiqué le représentant de l’entreprise, Abdelkader Saâdouni.

Dans ce cadre, M. Saâdouni a indiqué que l’Algérienne des textiles a, depuis sa dotation en nouveaux équipements, augmenté sa production et insiste pour présenter à sa clientèle des produits de haute qualité, fabriqués à partir de matériaux locaux purs, notamment le coton, la laine et la soie, avec l’utilisation de styles modernes.

Le Salon, qui a vu la participation de 40 exposants des secteurs public et privé, a constitué un espace pour les PME pour faire connaître leurs produits dans l’industrie du cuir et la manufacture du prêt-à-porter et des habits traditionnels. À noter que les propriétaires de ces unités ont bénéficié de formation dans le domaine de la couture au niveau des différents centres de formation professionnelle et de soutien dans le cadre des différents dispositifs d’emploi de jeunes.

Rachid Ben Obeidallah, propriétaire d’une entreprise privée à Oran, a indiqué que le Salon a été une occasion pour se rapprocher des grandes entreprises et d’échanger les expériences avec les exposants étrangers, et ce, pour acquérir les nouveaux savoir-faire et de conclure avec eux des contrats pour l’acquisition de tissus à des prix convenables, soulignant que l’unique obstacle dans l’industrie du textile est la matière première qui n’est pas disponible au pays en quantités suffisantes.

De son côté, le président de la Chambre de commerce et d’industrie de l’Oranie (CCIO), Mouad Abed, a déploré que le nombre d’ateliers textiles est en régression à Oran et ne s’est pas développé en raison de l’absence de matière première. Leur nombre est estimé actuellement à environ 50 petits ateliers, a-t-il fait savoir. Le même responsable a appelé à l’introduction de l’agriculture du coton en Algérie, soulignant que le pays dispose de surfaces rendant possible le développement de ce type de culture, ainsi que l’ouverture d’écoles pour la formation de stylistes.

La présence d’entreprises étrangères a été forte à cette manifestation, la première du genre au niveau national, avec la participation de 80 exposants.
Le président du groupement tunisien de la confection et du textile, Samir Benabdallah, a souligné que ce Salon a donné aux Tunisiens l’occasion d’avoir un aperçu sur le marché algérien dans le domaine du textile et de connaître ses besoins, afin de préparer un programme de travail pour conclure, à l’avenir, des contrats, tout en signalant qu’il existe une complémentarité entre les deux marchés, au vu des possibilités dont disposent les deux pays dans le secteur de l’industrie du textile.

Cette première édition du Salon international du textile et de la mode, organisée par la Sarl “CG Com Event” en collaboration avec la CCIO et la Fédération nationale des travailleurs du textile et du cuir affiliée à l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), a vu également l’organisation d’une série de conférences ayant abordé des thèmes en relation avec le monde du textile, ainsi que des défilés de mode en présence de stylistes et modélistes algériens et étrangers.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
83 queries in 4,867 seconds.