Campagne labours-semailles Les agriculteurs satisfaits des premières pluies

mercredi 9 novembre 2016 à 23:37
Source de l'article : Horizons-dz.com

es premières précipitations des mois d’octobre et novembre sont annonciatrices d’une bonne Entame de la campagne labours-semailles, selon des agriculteurs. « Se situant entre 40 et 80 mm, selon les régions, elles sont suffisantes pour le moment et augurent de bons auspices », a affirmé Tahar Djaref, secrétaire national à l’Union nationale des paysans algériens (Unpa), représentant la wilaya de Sétif.

Les agriculteurs s’apprêtent, dit-il, à entamer la campagne labours-semailles en dépit de toutes les appréhensions qui avaient prévalu jusque-là. « Néanmoins, il faut patienter quelques jours jusqu’à l’absorption de l’eau pour pouvoir entamer cette opération. La terre doit être simplement humide », a-t-il précisé. Pour un début de saison, les quantités de pluies qui sont tombées jusqu’à présent sont amplement suffisantes, mais il faut attendre également d’autres averses durant le mois de novembre courant, en décembre et janvier, selon notre interlocuteur.

« Nous comptons sur d’autres pluies les prochains mois », dit-il. Selon notre interlocuteur, il faut craindre les pluies qui ne tombent pas au moment opportun à l’approche de la récolte, par exemple, et pendant l’éclosion. Dans certaines régions du pays, la campagne labours-semailles a commencé en octobre dernier, d’après Djamel Berchiche, du ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche.

Toutes les dispositions sont prises, selon lui, au niveau des wilayas agricoles pour déclencher cette opération, telles que la disponibilité des engrais et des semences pour la réussite de la saison agricole. Et de préciser : « Il ne faut pas oublier que le climat du pays est aride et semi-aride, donc il ne faut pas compter uniquement sur les pluies mais les agriculteurs doivent s’équiper de systèmes d’irrigation d’appoint. » Le représentant du ministère a fait savoir qu’une « note a été adressée à toutes les régions à vocation céréalière pour encourager cette technique ».

Selon Mohamed Smati, un agriculteur de Mascara, wilaya à vocation agricole par excellence, ce début d’automne « a connu des chutes de pluie appréciables, à la grande satisfaction des fellahs qui trouvent en ce don du ciel une motivation supplémentaire pour entamer les travaux relatifs aux labours-semailles, mettant ainsi à profit les conditions climatiques favorables », a-t-il fait savoir. En effet, les grandes averses qui se sont abattues sur presque toutes les régions du pays ont eu pour effet de provoquer une mobilisation générale des autorités locales appelées à prendre les mesures appropriées et d’inciter les agriculteurs à ressortir toute l’artillerie pour entreprendre le travail dans les champs, exploitant ainsi cette opportunité.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
18 queries in 0,451 seconds.