Baisse de la facture des importations des produits alimentaires : Des chiffres qui contrastent avec l’inflation ambiante

jeudi 3 novembre 2016 à 20:45
Source de l'article : Reporters.dz

Le ministère du Commerce a diffusé les statistiques relatives aux prix des produits alimentaires importés pour les sept premiers mois de l’année en cours. Il faut soulever que les baisses constatées contrastent avec l’inflation ambiante sur le marché.

Les prix à l’importation des produits alimentaires ont reculé sur les sept premiers mois de l’année en cours comparativement à la même période de 2015, et ce, pour la plupart d’entre eux. Les chiffres diffusés hier par le ministère du Commerce et répercutés par l’agence officielle APS montrent une baisse générale des prix des produits alimentaires, notamment les produits de large consommation, ainsi que ceux des matières premières destinées à l’industrie agroalimentaire comme les blés dur et tendre et les poudres de lait.

En effet et en ce qui concerne les matières premières, les prix du blé dur ont reculé à 322 dollars/tonne (-31,63%), ceux du blé tendre à 192 dollars/tonne (-25%), ceux du maïs à 183 dollars/tonne (-10,3%) et ceux des poudres de lait s’est établi à 2 319 dollars/tonne (-21,34%). Le ministère du Commerce a également constaté la baisse des prix à l’importation du sucre roux passés à 371 dollars/tonne (-1,6%) et les huiles brutes (-1,6% à -14,43%).

Idem pour les produits d’épicerie, notamment les légumes secs et les concentrés de tomate. Les prix du triple concentré de tomate ont baissé à 864 dollars/tonne (-26,8%), le double concentré de tomate à 1 327 dollars/tonne (-9,5%), le concentré de tomate à 1 169 dollars/tonne (-19,4%), les pâtes alimentaires à 1714 dollars/tonne (-12,5%), les cafés non torréfiés à 2 074 dollars/tonne (-11,67%), le riz à 527 dollars/tonne (-8,8%), les haricots secs à 917 dollars/tonne (-34%) et les pois secs à 531 dollars/tonne (-28,63%).

Les prix des viandes et poissons importés ont également reculé : à 3 552 dollars/tonne (-12,02%) pour les viandes bovines réfrigérées, à 3028 dollars/tonne (-10,4%) pour les viandes bovines congelées et à 1 518 dollars/tonne (-5,8%) pour les poissons congelés. Les prix n’ont augmenté pratiquement que pour les cafés torréfiés qui sont passés à 15408 dollars/tonne (+50,01%), le lait infantile à 6861 dollars/tonne (+4,5%), le thé à 2 287 dollars/tonne (+2,5%), les lentilles à 1 079 dollars/tonne (+15,15%) et les pois chiches à 1 190 dollars/tonne (+10,3%) et l’ail à 1 670 dollars/tonne (+55,35%).

Or, ces chiffres contrastent avec l’inflation ambiante qui a atteint 8,1% pour la même période selon les chiffres de l’Office national des statistiques (ONS) communiqué au mois d’août dernier. En tout cas, ces baisses des prix n’auront pas profité au consommateur final qui pâtit de l’érosion de son pouvoir d’achat due à la dévaluation du dinar. Cette baisse des prix des produits alimentaires sur le marché mondial aura tout juste amorti le choc de la dévaluation de la monnaie nationale qui aurait pu provoquer une déflagration sociale.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
19 queries in 0,409 seconds.