APN: la Commission des finances propose près de 30 amendements au PLF 2017

mardi 15 novembre 2016 à 19:49
Source de l'article : Huffpostmaghreb.com

La Commission des finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale (APN) a proposé dans son rapport préliminaire sur le projet de loi de finances « PLF-2017 », soumis pour examen lundi, 28 amendements et 3 nouveaux articles.

Les principaux amendements proposés par la commission concenrnent l’article 18 pour la réduction de 8 jours à 5 jours du délai de délivrance du passeport biométrique électronique et l’article 36 pour l’augmentation de 10% à 15% de la part de la Caisse de solidarité et de garantie des collectivités locales des recettes de l’IRG concernant les opérations réalisées en interne, et ce en soutien aux ressources des communes, outre l’affectation de 75% des recettes de cette taxe au budget de l’Etat.

Concernant l’article 40, la commission propose son amendement en prévoyant la souscription à l’impôt forfaitaire unique pour les nouveaux contribuables avant le 31 décembre de leur première année d’activité, au lieu du 1er janvier de l’année suivante.

Pour ce qui est de l’article 67 relatif à « la taxe sur l’efficacité énergétique » applicable aux produits fonctionnant notamment à l’électricité et dont la consommation dépasse les normes d’efficacité énergétique, la commission a proposé la baisse des taux de cette taxe.

Quant aux amendements restants, elles sont majoritairement de forme qui ne changent en rien le contenu des articles d’origine.

Les nouveaux articles proposés par la commission sont l’article 45 bis qui stipule l’amendement de l’article 81 bis du code de procédures fiscales de façon à proposer un seul membre représentant l’ordre national des experts comptables pour les commissions régionales de recours et un seul membres représentant la chambre nationale des commissaires aux comptes pour les commissions de recours des wilayas.

Elle a également proposé l’article 72 bis qui amende l’article 32 de la Loi de finances complémentaire (LFC) 2009. L’article en question propose l’augmentation de la taxe sur les rechargement prépayées de 5% à 7% redevable annuellement aux opérateurs de téléphonie mobile, ce qui appuiera les ressources du trésor public.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
9 queries in 0,408 seconds.