Algérie : les soldes d’hiver débuteront le 18 janvier 2017

dimanche 27 novembre 2016 à 10:01
Source de l'article : Maghrebemergent.info

Les soldes d’hiver s’étaleront du 18 janvier au 21 février 2017, a annoncé le Directeur du Commerce de la wilaya d’Alger, Karim Gueche.

Dans une déclaration à l’APS, M. Gueche a indiqué que la période des soldes était fixée du 18 janvier au 21 février 2017 et les commerçants pourraient déposer leurs dossiers pour obtenir leur autorisation.

Les soldes sont règlementées en vertu du décret exécutif N°06/215 du 18 juin 2006 fixant les conditions des soldes, et ce conformément à une décision du wali d’Alger, a-t-il précisé.

La décision fixe une série de mesures en vertu desquelles le commerçant est soumis à des conditions précises, dont l’obtention d’une autorisation de la direction du commerce sans laquelle le commerçant n’est pas autorisé à coller l’affiche « soldes » sur sa vitrine.

Le dossier de la demande d’autorisation comprend une copie du registre de commerce et, le cas échéant, une copie du registre de l’artisanat et des métiers, une liste détaillée de la quantité de marchandise soldée, des rabais devant être appliqués et du prix initial de la marchandise ainsi que les factures d’achat de la marchandise soldée.

Les soldes ne peuvent concerner que les marchandises acquises par les commerçants au moins trois (3) mois avant le début de la période des soldes.

Les soldes sont une véritable aubaine tant pour les commerçants qui voient leur chiffre d’affaires croître à cette occasion que pour les consommateurs qui peuvent ainsi se procurer à moindre coût des biens et services sur lesquels ils ont jeté leur dévolu.

Le directeur du commerce de la wilaya d’Alger a indiqué que les agents de contrôle seront mobilisés sur le terrain tout au long de la période des soldes pour parer à tout dépassement.

Il a, par ailleurs, précisé que les campagnes de sensibilisation lancées par la direction du commerce de la wilaya d’Alger à travers les différents établissements éducatifs, instituts universitaires et centres de formation professionnelle se poursuivaient.

Celles-ci visent à sensibiliser les citoyens aux dangers de la consommation de produits alimentaires périmés et à leur inculquer les bases d’une bonne hygiène alimentaire à même de les prémunir contre les risques d’intoxication alimentaire.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
16 queries in 0,433 seconds.