Algérie-Industie: baisse des effectifs dans le secteur public mais augmentation dans le privé (ONS)

jeudi 3 août 2017 à 11:14
Source de l'article : Maghrebemergent.com

En raison de la vétusté et de maintenance des équipements, près de 59% du potentiel de production ont connu des pannes, engendrant des arrêts de travail allant de 13 à 30 jours pour près de 85% du secteur public, et supérieur à 30 jours pour plus de 38% du privé.

Les effectifs ont connu une baisse, selon les chefs d`entreprises du secteur public, contrairement à ceux du secteur privé qui ont fait part d’une augmentation, notamment ceux des Industries de sidérurgie, mécanique, électrique et électronique (ISMMEE) et de l’agro-alimentaire, indique une enquête menée par l’Office national des statistiques (ONS).

Plus de 78% des chefs d’entreprises (secteurs public et privé) ont jugé le niveau de qualification du personnel « suffisant », tandis que près de 39% déclarent avoir trouvé des difficultés à en recruter, notamment le personnel de maîtrise.

Près de la moitié des enquêtés du secteur public ont affirmé pouvoir produire davantage en embauchant du personnel supplémentaire.

Sur le plan financier, 34% des chefs d’entreprise du secteur public et plus de 18% de ceux du privé touchés par l’enquête ont jugé « bon » l`état de leur trésorerie.

Toutefois, les charges élevées et la rigidité des prix continuent d’influer sur l’état de la trésorerie.

Aussi, plus de 42% des chefs d’entreprises enquêtés des deux secteurs ont eu recours à des crédits bancaires sachant que la majorité n’a pas trouvé de difficultés à contracter ces prêts, selon l’enquête.

Par ailleurs, en raison de la vétusté et de maintenance des équipements, près de 59% du potentiel de production enquêté ont connu des pannes, engendrant des arrêts de travail allant de 13 à 30 jours pour près de 85% du secteur public, et supérieur à 30 jours pour plus de 38% du privé.

A cet effet, près de 68% des chefs d’entreprises du secteur public et plus de 72% de ceux du privé ont procédé à des renouvellements de leurs équipements.

Ainsi, prés de 34% des premiers et plus de 62% des seconds ont remis en marche leurs équipements après une panne, tandis que plus de la moitié des premiers et 56% des seconds ont déclaré pouvoir produire davantage en renouvelant leurs équipements et sans embauche supplémentaire du personnel.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
65 queries in 7,453 seconds.