Algérie-Finlande : signature d’un mémorandum d’entente dans le domaine phytosanitaire

dimanche 20 novembre 2016 à 22:46
Source de l'article : Maghrebemergent.com

L’Algérie et la Finlande ont signé dimanche à Alger un mémorandum d’entente dans le domaine phytosanitaire ouvrant la voie aux échanges commerciaux des produits agricoles entre les deux pays.

L’accord a été signé par le ministre de l’Agriculture, du développement rural et de la pêche, Abdesslem Chelghoum, et son homologue finlandais, Kimmo Tiilikainen, qui conduit une délégation d’homme d’affaires pour une visite de trois jours en Algérie.

Cette délégation conduite par M. Tiilikainen est composée d’une dizaine de chefs d’entreprises et de multinationales activant dans différents secteurs tels les énergies propres, le bois, le traitement des eaux usées et la valorisation des déchets, le commerce de céréales et aliments de bétail et les machines agricoles.

Le mémorandum d’entente, qui porte sur la protection des végétaux et la quarantaine végétale, « va encadrer toutes les opérations d’importation et d’exportation en matière de produits végétaux », a expliqué M. Chelghoum à la presse en marge de la cérémonie de signature de l’accord.

Pour sa part, le ministre finlandais a souligné que ce protocole avait fait l’objet de discussions et de préparation depuis plusieurs années: « nous espérons que l’accord servira de base pour davantage de coopération entre nos deux pays dans d’autres domaines », a-t-il avancé.

Durant leur rencontre qui a précédé la cérémonie de signature de ce mémorandum d’entente, les deux ministres ont relevé la nécessité de renforcer les relations économiques et commerciales entre les deux pays.

« Nos pays convergent en ce qui concerne la nécessité de booster cette coopération dans les domaines de l’agriculture, de la pêche et des forêts », a soutenu M. Chelghoum.

S’adressant aux opérateurs finlandais, le ministre leur a expliqué que le secteur agricole est dotée d’un cadre d’investissement favorable et que tous les segments de ce créneau étaient ouverts au partenariat.

« Nous souhaitons vivement que les Finlandais s’impliquent dans des actions d’investissements en Algérie », a-t-il insisté.

Il a aussi mis en exergue la politique du gouvernement de diversifier l’économie à travers, entre autres, les exportations agricoles. D’autant plus que le pays commence à dégager des volumes importants de production notamment en matière de produits maraîchers frais (primeurs) qui peuvent être exportés vers la Finlande.

Il s’agit aussi des produits phoenicicoles (dattes et dérivés), des vins et de l’huile d’olive.

Les deux parties ont également salué la réussite du projet de fabrication de moissonneuses-batteuses de nouvelle génération conclu entre la société publique algérienne de commercialisation du matériel agricoles (Pmat) et le complexe de machinisme agricole (CMA) et la firme finlandaise Sampo Rosenlew.

Ce projet a donné naissance en 2010 à la société CMA-Sampo implantée à Sidi-Bel-Abbes, dont le capital est détenu à hauteur de 38% par la firme finlandaise, tandis que le reste (62%) est réparti entre les entreprises publiques CMA et Pmat.

La société est passée d’un taux d’intégration de 15% à 62% actuellement, et avec une production de 500 moissonneuses-batteuses en 2013 à 1.000 en 2015.

« C’est un excellent exemple de joint-venture ici en Algérie. Mais la société doit dès maintenant prospecter d’autres marchés à l’export en profitant de sa position par rapport au Maghreb et à l’Afrique », a noté M. Chelghoum.

Une rencontre B2B s’est aussi tenue dimanche à la Chambre nationale d’Agriculture pour permettre aux opérateurs des deux pays de discuter des opportunités d’affaires et de partenariat.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
36 queries in 5,941 seconds.