Algérie-Ethiopie: création prochaine d’un Conseil d’affaires pour booster le partenariat

mercredi 9 novembre 2016 à 16:23
Source de l'article : Maghrebemergent.com

Un Conseil d’affaires algéro-éthiopien sera créé début 2017 afin de dynamiser les échanges économiques et le partenariat dans divers domaines, a indiqué mardi à Alger un responsable à la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI).

La création de ce conseil est prévue en vertu d’un mémorandum qui sera signé à l’issue d’une visite d’une d’hommes d’affaires algériens en Ethiopie à l’initiative de la CACI et ce au cours du premier trimestre 2017, a précisé M. Hadef Abderrahmane lors d’une journée d’information sur le marché éthiopien.

« Nous visant à élever les échanges économiques à la hauteur des relations politiques et diplomatiques liant nos deux pays », ajoute le représentant de la CACI également président de la chambre de commerce et d’industrie Titteri (Médéa), notant que le volume des échanges commerciaux entre les deux pays est infime car ne dépassant pas les 2 millions de dollar.

Plusieurs secteurs dont l’agroalimentaire, l’industrie mécanique, l’énergie et les matériaux de construction seront au coeur du déplacement de la délégation d’opérateurs algériens qui devront examiner les opportunités d’investissement et d’affaires dans ce pays.

L’ambassadeur d’Ethiopie en Algérie Soloman Abbe a appelé, de son côté, les hommes d’affaires algériens à venir investir en Ethiopie vu les avantages et autres facilités d’ordre fiscales dans ce pays, ajoutant que « l’économie éthiopienne a enregistré un taux de croissance moyen de 10,2% pour les 12 dernières années ».

Selon lui, l’Ethiopie offre un énorme potentiel de production de cuirs et dérivés, de textile et de produits pharmaceutiques.

M. Abbe a vivement invité les opérateurs algériens à saisir les opportunités d’investissement agricoles en Ethiopie, grand producteur et exportateur de café et sucre.

Interrogé sur les opportunités de partenariat avec l’Algérie dans le domaine de l’énergie, le diplomate a indiqué que « les Algériens sont sollicités dans ce domaines aussi. Ils sont les bienvenus pour former des sociétés mixtes pour l’exportation de gaz naturel », relevant les possibilités de partenariat bilatéral dans les projets d’électrification de son pays.

APS

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
14 queries in 0,417 seconds.