Algérie-Aquaculture: vers la création de fermes d’engraissement de thon en 2017

mardi 8 novembre 2016 à 14:57
Source de l'article : Maghrebemergent.com

Des fermes d’engraissement de thon devraient être mises en place pour la première fois en Algérie dès 2017, apportant une valeur ajoutée à l’activité de pêche de ce poisson acanthoptérygien, apprend l’APS auprès d’un responsable du ministère de l’Agriculture, du développement rural et de la pêche.
La vente de thon après son engraissement multiplie sa valeur marchande par dix (10) fois à l’exportation par rapport à son prix initial (avant engraissement), explique M. Omar Kaddour, directeur de la pêche maritime et océanique auprès de ce département ministériel.
Généralement, l’élevage de ce poisson pour son engraissement dure entre 6 et 12 mois au bout desquels son poids passe de 10-12 kgs à plus de 90 kgs.
Avant son engraissement, le thon est cédé à environ 10 euros/kg alors qu’il se vend aux enchères après engraissement.
C’est ainsi que le ministère va adresser une demande à la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique (CICTA), lors de sa réunion prévue le 14 novembre en cours, pour obtenir la permission de créer des fermes pilotes d’engraissement de thon en Algérie, précise le même responsable.
Selon M. Kaddour, qui est également le représentant principal de l’Algérie auprès de la CICTA, il est nécessaire pour l’Algérie, qui pêche son quota annuel de thon, d’exploiter davantage cette ressource, soulignant que la vente de son thon à d’autres pays à des prix dérisoires « fait perdre d’importantes ressources financières à l’Algérie ».
Il existe au moins deux (2) investisseurs privés nationaux, réunissant les conditions matérielles et financières et jouissant de l’expérience requise, qui attendent le feu vert pour pouvoir se lancer dans cette activité d’engraissement.
Ces investisseurs bénéficieront d’un accompagnement qui sera assuré par les experts du secteur de l’agriculture, ainsi que de facilitations pour l’obtention de concessions.
Les régions susceptibles d’accueillir ces fermes sont celles de la côte est du pays qui connaît une forte concentration des thonidés lors de la période ouverte à la pêche par la CICTA (26 mai-24 juin), fait savoir M. Kaddour qui cite El-Tarf, Annaba et Skikda.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
13 queries in 0,433 seconds.