Bubaï Port World se voit concédé le port de Djendjen

lundi 1 juin 2009 à 7:56
Source de l'article :

arton127549-d6d16.jpg

Une convention de transfert de la concession pour l’exploitation et le développement du terminal à conteneurs du port de Djendjen a été signée, hier à l’hôtel Jazira de Jijel, entre le PDG du port de Djendjen, Mohamed Athmane, et le représentant de Dubaï Port World, Anil Singh, pour l’Afrique.

Une cérémonie d’échange des documents a concrétisé une concession pour 30 ans à l’entreprise émiratie DPW d’un terminal à conteneurs au port de Djendjen.

L’accord de transfert a été signé en présence du président du conseil d’administration de la nouvelle société DPW-Djendjen, Abderezak Sellami, et le directeur général de la même société, Tarik El Farouki. La présente convention a pour objet de transférer à DPW l’exploitation, le développement et la promotion du terminal à conteneurs du port de Djendjen.

Le contrat de concession a été signé le 10 novembre 2008 à Alger. Il porte sur un quai de 200 mètres linéaires et une superficie de 14 hectares. Le capitaine Anil Singh, qui a passé 35 ans en mer, dira à l’occasion que l’objectif de DPW est d’augmenter à moyen terme le trafic et mettre en valeur les emplois indirects induits par cette exploitation.

Pour la phase préparatoire, ajoutera-t-il, les travaux consisteront en l’installation des équipements de manutention. La société de Dubaï, présente notamment à Djibouti, au Sénégal, au Mozambique et en Afrique du Sud, compte faire de Djendjen un hub international.

Pour cela, elle compte vendre le produit « Djendjen » et le rendre compétitif pour les activités d’import-export. Plusieurs atouts ont été à l’occasion relevés.

La connectivité à travers l’autoroute Est-Ouest et la prochaine réalisation de la pénétrante autoroutière Jijel-Sétif épauleront, affirmera Anil Singh, le développement du port de Djendjen.

En termes d’investissements à court terme, bien qu’aucun chiffre n’ait été communiqué, ils concerneront les équipements, l’infrastructure, l’entrée-sortie du terminal, la sécurité, le système d’information et la formation.

Il précisera que les équipements qui seront acquis seront à la pointe. Toutefois, mentionnera-t-il, « ceci ne peut se faire sans l’assistance du gouvernement et des autorités locales pour faciliter le mouvement ».

et d’ajouter : « Ce n’est pas uniquement notre attente, mais aussi celle de la clientèle. » Car la nouvelle société compte centraliser ses actions sur la satisfaction de cette clientèle.

A notre question de savoir si le démarrage de l’activité attendra la réalisation des travaux de sécurisation du port qui ont été confiés à Daewoo E&C, notre interlocuteur répondra : « Nous avons prévu de débuter nos activités dès aujourd’hui. »

Ce qui veut dire que l’exploitation se fera en parallèle avec les travaux d’infrastructure. Troisième opérateur maritime mondial, DPW gère 50 ports dans une quarantaine de pays. En Afrique, DPW est présente à Djibouti, au Mozambique, au Sénégal ainsi que dans 4 ports d’Afrique du Sud.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
52 queries in 3,416 seconds.