Une semaine du rire au théâtre régional de Aïn Beïda

mardi 1 août 2017 à 10:59
Source de l'article : Lesoirdalgerie.com

La coopérative locale Le défi a animé un spectable sous le titre «Skeipi» de Salim Alek sous le titre «Babor ghrak». Le lendemain, une autre coopérative locale du chef-lieu de wilaya a présenté un spectacle sous le titre «La cinquième» suivie de l’animateur Mourad Saouli.
Un riche programme d’animation en sketchs et pièces théâtrales du rire ac été organisé par le théâtre régional de Aïn Beïda.
Profitant de cette rupture scolaire et de la période des congés, les responsables du Théâtre régional de Aïn Beïda ont programmé plusieurs activités culturelles lors de la semaine dernière avec un programme très riche dans le cadre de la semaine du rire.
Cette animation, qui vient d’être bouclée, s’est caractérisée par la présence de l’artiste populaire connue sous le sobriquet de «Bakha» qui a emballé une salle pleine à craquer de spectateurs venus découvrir cette humoriste qu’on a l’habitude de voir uniquement sur le petit écran. Cette dernière a présenté une scène de fou rire sous le titre «Le rêve», accompagnée dans l’après-midi par Tahar Saphir et Hendou.
La coopérative locale Le défi a animé un spectacle sous le titre «Skeipi» de Salim Alek sous le titre «Babor ghrak». Le lendemain, une autre coopérative locale du chef-lieu de wilaya a présenté un spectacle sous le titre «La cinquième» suivie de l’animateur Mourad Saouli.
Une autre association venue du centre du pays, de la ville des Issers, a présenté une scène titrée «Calcul artiste».
A noter qu’une présence record des deux sexes a été enregistrée, notamment des enfants, qui ont accompagné leurs parents pour cette semaine qui est venue au bon moment pour leur faire oublier un petit peu cette chaleur torride qui sévit en cette fin de mois de juillet, faute d’autres sites de loisirs et par manque aussi de piscine où l’on peut un tant soit peu se rafraîchir.
Par ailleurs certains responsables de cette infrastructure, un joyau situé en plein cœur de la ville des Haractas, se sont rapprochés de notre journal pour nous faire savoir que le théâtre fonctionne cependant depuis presque 8 mois sans directeur.

Moussa Chtatha

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
41 queries in 7,047 seconds.