Uncommon Alger: Le livre ouvert sur El Bahdja

lundi 6 février 2017 à 15:35
Source de l'article : Dia-algerie.com

A défaut de grandes percées urbanistiques, chaque escalier est une fenêtre sur la mer qui rend intime notre vue d’Alger

Arezki Mellal

Alger- 06 février 2016 : Uncommon Alger arrive enfin en librairie. Ouvrage hors du commun, il raconte la ville d’Alger à travers les âges, les rêves et les mythes grâce à une sélection de textes originaux et de photos d’artistes, d’architectes, de journalistes et d’écrivains.

En réalité, Uncommon Alger est bien plus qu’un simple guide : c’est une invitation à une redécouverte d’El Bahdja!Car Alger est en nous tous, il suffit juste de la laisser s’exprimer…

Nous vous invitons à suivre le guide !

RELATER

Laissez-vous guider à travers les dédales d’Alger au grès des souvenirs d’enfance de Mouloud Achour. Homme de lettre et journaliste talentueux, il vous racontera sa découverte de la mer et de l’ascenseur !

Revenez sur les traces des Black Panters et des leaders des principaux mouvements révolutionnaires africains dans l’Alger des années soixante grâce à un texte d’Ameziane Ferhani et de magnifiques photos de l’américain Robert Wade.

Découvrez également l’Alger de Napoléon III, de Marx, de Saint-Saëns et des frères Goncourt avec Salah Guemriche et buvez la tasse en compagnie de BeyaOthmani ! Vous en reprendrez bien une autre…

REVOIR

Vous aimez les débats ? Vous apprécierez sûrement celui qui a opposé Arezki Mellal à François d’Haute feuille autour du Cadinal Lavigerie et de « l’identité algérienne ».

L’architecte Mekki Damerdji revient sur le parcours de Fernand Pouillon qui a fait d’Alger un laboratoire urbanistique à ciel ouvert. Et selon une légende (urbaine, bien sûr), Pouillon aurait bâti les cités Diar Mahçoul et Diar Essaada grâce à une caisse de pièces d’or découverte sur les lieux…

Page 82, vous découvrirez les aventures d’Andrew Farrand, un américain tombé sous le charme d’Alger, qui se voit imposer une nouvelle dimension temporelle par les ouvriers chargés de rénover la villa qu’il vient de louer. Hilarant mais tellement vrai…

RÉCRÉER

Dans ce chapitre, il n’est pas question de création mais bien de récréation. A Alger, pour s’amuser, il suffit juste d’un ballon ! Entrez dans la planète football algéroise avec un portrait de Rabah Madjer croqué par le journaliste sportif Redouane Bendali. Et faites un tour dans le passé avec « 1979-2002 », le portfolio du photographe Halim Zenati.

Et comment parler d’Alger son évoquer l’un des plus talentueux de ses fils : El Hadj M’hamed El Anka, le phénix du Chaâbi. Un exercice réalisé avec brio par le directeur de l’opéra d’Alger, Nour-EddineSaoudi.

REDIRIGER

Vous avez perdu votre chemin ? Pas de soucis, rattrapez vite le chroniqueur ChawkiAmari pour une ballade sonore à Alger. Un circuit de 24 heures à travers la ville, qui débute et prend fin à la Casbah. Autre circuit haut en couleur, celui de Baroud, commence à 221 mètres d’altitude pour s’arrêter à 2 mètres du niveau de la mer !

Uncommon Alger c’estaussi une multitude de bons plans, des lieux à visiter, les bonnes tables, les plages les plus agréables et les commerces où trouver des meilleurs produits du terroir.

Bien sûr, ce n’est qu’un petit aperçu de ce qui vous attend au fil des 223 pages d’Uncommon Alger

Réalisé sous la direction de Mira Gacem et d’Arezki Mellal, Unocommon Alger est le premier livre édité par Amador, maison d’édition créée par Amal Rougab et son associée Dora Bouhara. Une nouvelle aventure donc pour Amal Rougab, diplômée de la School of Oriental and AfricanStudies de Londres, et fondatrice « d’Al Marhoon Gallery », une galerie d’art qui promeut les artistes algériens à l’international.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
73 queries in 4,803 seconds.