Rahim Bellamdani : un créateur hors pair qui cherche à lancer son entreprise

mercredi 5 octobre 2016 à 16:11
Source de l'article : Lematindz.net

Rahim Bellamdani est un boulimique de la création. Un créateur d’Art né. Tout ce qu’il touche devient une oeuvre magnifique. Sa particularité ? Ses créations, même avec des touches modernes sont ancrées dans le terroir kabyle. Avec un savoir rare, il rallume l’âme de nombreux objets de notre quotidien en les remettant au goût du jour. Et en crée d’autres avec une inspiration tout en profondeur. En finesse.

Le Matindz : Vous êtes un touche-à-tout puisque vous êtes créateur, artiste illustrateur, artiste-peintre, dessinateur, designer, photographe. D’où vous vient cette boulimie pour l’art en général ?

Rahim Bellamdani : Mon parcours est comme une chaîne que l’on porte, où chaque don que dieu me donne est comme un maillon, tout ce que je touche fait naître autre chose en moi, que je découvre. N’ayant suivi aucune formation aux Beaux-Arts, ni une journée avec Mozart. Ceci est juste mon Art, que tout se fait divinement.

L M: Vous êtes aussi et surtout un créateur un peu particulier, vous travaillez sur la symbolique berbère ?

R. B.: Oui , j’en ai aussi créer mes propres symboles , dont un qui était un mélange de formes géométriques qui au final devenait une fibule d’Ath Yenni , c’est tout simplement magique. Je m’inspire du patrimoine ancestral de la terre de Kabylie et je crée des choses qui n’ont jamais été créées et je leur donne un aspect tendance

L.M.: Mettre le patrimoine dans l’espace commercial n’est-ce pas une façon pour vous de le faire vivre autrement ?

R.B.: Je n’utiliserai jamais le mot : commercial, je ne créer pas pour m’enrichir, je crée pour que la prochaine génération qui viendra trouve mes créations, sous diverses formes : vêtements, maroquinerie, Mug’s, faïence, papier peint. Je n’ai pas trouvé un chemin qui mène, j’ai créé le mien, et j’en ai laissé ma trace.

L. M.: Quels sont vos objectifs en la matière ?

R.B.: Je souhaiterais tout simplement ouvrir ma Société de création à Tizi-Ouzou, j’ai une demande immense sur toutes mes créations.

L.M.: Avez-vous des contacts avec des industriels qui pourraient être intéressés par votre projet ?

R.B.: Malheureusement non , j’espère pour bientôt , car ce que je compte faire , créera énormément d’emplois à Tizi-Ouzou

L.M. : Avez-vous pensé lancer une société pour mettre en production vos créations ?

R. B. : Bien sûr que oui, mais cela demandera énormément d’argent, que je n’ai pas, tout simplement.

Entretien réalisé par Hamid Arab

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
18 queries in 0,407 seconds.