Organisation nationale pour la protection de la richesse intellectuelle : Lancement d’une campagne de recensement national des inventeurs

jeudi 20 octobre 2016 à 18:07
Source de l'article : Reporters.dz

Invité du Forum d’El Moudjahed, le président de l’Organisation nationale pour la protection de la richesse intellectuelle (ONPRI) Abdelatif Benoumhani a lancé un appel, hier dans la matinée, au profit des scientifiques et inventeurs algériens les encourageant à s’inscrire à l’organisation pour donner écho à leurs projets et aller vers leur concrétisation.

Créée en 2013, l’ONPRI est une structure aux grandes aspirations porteuses de grands projets au profit de nos inventeurs.
Très confiant du potentiel algérien, le président de l’organisation a également encouragé la société civile à soutenir nos inventeurs et cela en adhérant à l’organisation grâce à un abonnement annuel. Dans ce contexte, M. Benoumhani a affirmé que son organisation a recensé 200 000 inventeurs établis à l’étranger.
« Notre but est de faire revenir toute cette matière grise dans le pays, que cela soit par la présence physique de ces inventeurs ou la commercialisation de leurs créations», a-t-il dit. Dans ce contexte, M. Benomhani a annoncé la tenue d’une réunion, regroupant 22 chercheurs et scientifiques algériens à l’université de Batna le 31 octobre.
Elle a pour but de rassembler les énergies et d’étudier la possibilité de contribuer au développement du secteur de la recherche et de la création scientifique en Algérie.
Par ailleurs, et en partenariat avec le ministère de l’Industrie et des Mines, l’ONPRI lance une vaste campagne de recensement des inventeurs et créateurs sur le territoire national. « Jusque-là, nous avons recensé plus de 246 inventions. Ce sont des idées brillantes qui pourraient vraiment booster l’économie nationale si elles sont prises en considération », a affirmé le président de l’organisation.
Ce recensement servira par la suite à la création d’une base de données consacrée aux inventeurs algériens que de potentiels investisseurs pourront consulter. Rappelons que l’organisation a d’ores et déjà enregistré des membres détenteurs de plusieurs brevets d’invention. Cependant, M. Benoumhani est revenu sur les nombreuses difficultés auxquelles fait face son institution.
« Il y a un sérieux manque d’investissement dans le secteur de l’invention. Notre but est de pouvoir être indépendants financièrement et concrétiser nous-mêmes les projets des inventeurs. Cela est possible si l’on réussit à faire connaître notre organisation et multiplier le nombre de ses adhérents. L’abonnement annuel est de 1 000 DA. Il y a aussi les opérateurs privés qui devraient vraiment s’intéresser à ce secteur et éviter ainsi la fuite des cerveaux », a-t-il ajouté.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
13 queries in 0,417 seconds.