Michael, génie ou copieur ?

samedi 27 juin 2009 à 22:58
Source de l'article :

Hormis ses talents de danseur de chanteur et compositeur, l’une des forces de Michael fut celle de s’inspirer du monde qui l’entoure.

L’une des plus belles récupérations que Michael ait faite, fut celle du célèbre mouvement de danse le « Moonwalk ». Un simple pas de danse que trois jeunes danseurs noirs de Harlem lui ont appris, est devenu la marque de fabrique de Michael, sa société de production en porte même le nom.

Son génie fut donc de mettre en valeur ce pas de danse, de l’incorporer dans une chorégraphie où le glissement en arrière va créer une onde de choc, une telle illusion qui s’inscrit dans une dynamique de mouvement parfaitement synchronisé grâce à laquelle ce vulgaire pas de danse devient un geste magistral.

On note aussi que le look est très important, car si le pas de danse est pratiqué en jean basket, il n’aura pas le même effet qu’en mocassin et pantalon classique.

Autre récupération de Michael, le look ! Là aussi son génie fut de revenir à des valeurs d’un autre temps, alors que l’excentricité et le flashy étaient de mise durant les années 70-80.

Durant sa période « Off the wall » en 1979, Michael s’est plié au diktat du look imposé par la culture disco et funky, qui signifie : costume à Paillettes de la tête aux pieds.

Même si sur la pochette du disque on le voit avec un simple costume et un gros nœud papillon…Il ne faut pas non plus oublier qu’il n’avait que 20ans.

Mais trois ans plus tard avec « Thriller » il a tout d’abord repris un look inspiré des blousons noirs les « bad boys » des années 50 avec jean et blouson, dans son cas le blouson était de couleur rouge.

Mais déjà dans le clip Billie Jean on le voit opter pour un style plus ou moins sobre, qui va le caractériser durant toute sa carrière, celui du costume classique que portaient les hommes durant les années 30 (pantalon veston, mocassins et chapeau).

Son look, Michael s’en est inspiré de l’une de ses plus grandes idoles « Fred Astaire » , Jackson lui rend d’ailleurs hommage dans le clip de « Smooth Criminal ».

Coté danse il était entouré des meilleurs chorégraphes et danseurs qui soient, là aussi la force de son génie, c’était de bien savoir s’entourer.

Lors d’un tournage de clip pour l’album BAD, Michael cherchait un nouveau geste a intégrer dans ca chorégraphie , il ne voulait pas rester les mains immobiles, alors l’un de ses danseurs que l’on peut voir dans le clip « beat it » , le chef de bande « blanc », lui propose sur un ton léger de se toucher les parties génitales… Vous connaissez la suite.

Musicalement parlant là aussi Michael a passé sa vie à s’inspirer des autres, il a réussi à créer un son unique sorti d’un mélange de sonorités que tout le monde garde dans un coin de sa tête.

C’est grâce a cela qu’il a réussi à fédérer autant de monde venu de différents univers musicaux dans ses albums, ce qui n’était pas le cas d’Elvis par exemple.

En fait Michael avait un réel don pour la danse, une voix particulière, mais son génie na pu se révéler qu’avec énormément de sacrifices, c’était un diamant brut que le temps a su tailler.

Sans son père et surtout Quincy Jones, qu’il considérait comme son père spirituel, ou encore Diana Ross, Michael n’aurait jamais connu le succès que l’on lui connait.

Il a néanmoins le mérite d’avoir su tirer profit de toutes ces personnes de talent : ses danseurs, ses chorégraphes, ses réalisateurs, et producteurs. Michael est tout simplement une synthèse d’artistes bourrés de talents, un concentré de savoir faire, d’imaginaire et d’assiduité. Mais surtout un artiste animé par une envie et une rage de réussite inégalée.

Avant même de composer l’album Thriller, il disait a qui voulait l’entendre qu’il allait mettre sur pied le plus grand album de tous les temps et cela a seulement 24ans.

Il a finalement réussi son coup et je pense que s’il n’était pas aussi sûr de lui, il n’aurait jamais pu atteindre ses objectifs.

Car on ne crée pas tout ce que Michael a pu créer juste en le voulant ou en travaillant dur, non il faut non seulement y croire mais en être convaincu, en bref avoir une confiance en soi indéfectible.

Voila ce qui a caractérisé le plus Michael à mes yeux, son égo sur dimensionné dans le domaine artistique, un homme qui avait les moyens de sa politique car en s’auto proclamant KING OF POP il savait qu’il devait travailler énormément pour conserver ce titre que personne aujourd’hui ne peut lui contester.

Jackson est donc mort à seulement 50 ans dont 45 passés a préformer, c’est incontestablement la plus grande star du 20eme siècle et comme tous les génies il vivait en avance sur son temps. Il avait compris l’importance de l’image de la communication et des médias dans le monde artistique, il a tout simplement osé ce que beaucoup n’ont pas osé faire.

Au fond, Il n‘était pas plus talentueux que Prince qui est de la même génération, sauf que lui, il a vu beaucoup plus grand et son ambition première celle qui l’a poussé et animé a être ce qu’il est devenu, c’est tout bêtement le besoin de se faire aimer par la planète entière.

Un simple un enfant en manque d’amour a généré le plus grand artiste de la musique populaire contemporaine.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
27 queries in 6,368 seconds.