L’institut français d’Algérie présente son programme : Une saison culturelle des plus riches et variées.

samedi 1 octobre 2016 à 18:29
Source de l'article : Letempsdz.com

L’ambassadeur de France en Algérie, Bernard Emié, a procédé, dans la soirée de mercredi à la présentation du programme culturel 2016-2017 de l’Institut Français d’Alger et de ses cinq antennes à travers le pays.

C’est la première fois, depuis l’ouverture de l’Institut français d’Algérie il y a quatre ans, qu’une présentation dans un format aussi large a été faite. L’Institut Français a «développé et diversifié ses partenariats, tant publics que privés. Il a aussi diversifié ses publics pour s’adresser et attirer toujours davantage d’Algériens de tous milieux et de tout le pays», dit Bernard Emié. Celui-ci a annoncé, dans son discours, les grandes lignes sur lesquelles s’articule la programmation des représentations culturelles et activités intellectuelles. Ces activités se conforment aux missions que s’est assignées cette institution, à savoir faire connaître la culture, les artistes et les œuvres d’art françaises, nouer des liens forts et renforcer les échanges entre artistes algériens et français, enseigner la langue de Molière  dans notre pays, classé 3e  pays francophone avec ses 11 millions de locuteurs en français.

L’Institut français d’Algérie a intégré dans son programme pour cette saison des conférences et débats intellectuels. «La mobilisation du réseau culturel français a été renforcée autour de la valorisation du dialogue et de l’esprit critique, de la promotion constante des valeurs d’ouverture, de tolérance et d’humanisme», a déclaré Bernard Emié.

Par la suite, Alexis Andres, conseiller de coopération et d’action culturelle et directeur de l’Institut français d’Algérie, accompagné des cinq directeurs d’instituts français ouverts dans les villes de Tlemcen, Oran, Alger, Constantine et Annaba se sont relayés pour faire les présentations de spectacles, d’artistes, intellectuels et différents évènements qui sont programmés cette année dans leurs établissements. Ainsi, on apprendra que le public algérien aura droit de suivre des évènements culturels très riches et variés à travers ces instituts et dans des établissements publics et privés avec lesquels l’institut français s’est lié à travers des partenariats, tels l’ONCI et le TNA. Des spectacles d’arts de la scène, du cinéma, des débats d’idées seront au menu des activités de l’IFA cette année.

Dans le volet théâtre, les organisateurs prévoient de revisiter les classiques à l’image de Molière, du Discours de la servitude volontaire d’Etienne de la Boétie, ou encore  Madame Bovary de Flaubert.  Des films français et algériens, ou coproduits par les deux pays seront également projetés. Ce mois d’octobre sera projeté le long métrage La Vache de Mohamed Hamidi, en présence de l’acteur principal Fatah Bouyahmed.  Le long métrage Le Puits de Lotfi Bouchouchi, sélectionné pour représenter l’Algérie à la sélection des Oscars sera également projeté ce mois de novembre.  Beaucoup d’autres films sont programmés, au grand bonheur des cinéphiles.

L’Institut français compte également marquer une grande présence dans des évènements organisés un peu partout à travers le territoire national. Les organisateurs prévoient une grande présence au Sila, comme ce fut le cas l’année dernière. Bernard Emié annonce la venue, dans ce salon où son pays fut l’invité d’honneur dans son édition de l’année passée, d’écrivains et académiciens français très connus et une forte présence de maisons d’édition françaises.

Grands événements artistiques
La France sera également l’invitée d’honneur du festival du théâtre professionnel de Béjaïa qui se déroulera ce mois-ci. Le festival international de musique classique d’Alger recevra également, comme invitée d’honneur, la France. Un orchestre de 12 musiciens français prendra part à ce festival avec une création spéciale pour l’Algérie. «Ces musiciens sont en train de préparer une création artistique spécialement pour cet évènement. Nous comptons être à la hauteur de l’honneur qui nous a été donné», a indiqué l’ambassadeur français. Le 26 janvier 2017, en fusion avec tous les Instituts français à travers le monde, sera tenue la deuxième édition de  La nuit des idées. Cette saison culturelle de l’Institut français verra l’organisation, pour la première fois en Algérie, de la semaine de la francophonie. L’évènement Goût de France débarquera à Alger avec 5 chefs cuisiniers bordelais du prestigieux Collège culinaire français. Par ailleurs, au mois de mai prochain, l’Institut français organisera la 9e édition des journées de la mode.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
23 queries in 0,424 seconds.