Ghardaia: La formation réservée à la femme au foyer suscite un engouement

dimanche 24 septembre 2017 à 23:59
Source de l'article : Www.aps.dz

Les filières de formation professionnelle réservées à la femme au foyer suscitent un engouement prononcé chez les femmes Ghardaouies sans emploi, révèlent des statistiques de la direction de la formation et de l’enseignement professionnels.

Pas moins de 217 femmes au foyer se sont inscrites pour acquérir une formation qualifiante de courte durée, notamment dans l’art culinaire, l’habit traditionnel, le tissage traditionnel, la broderie, la couture et la coiffure-dames, précisent ces statistiques affichées lors de la cérémonie de la rentrée professionnelle de septembre 2017.

L’engouement des femmes au foyer pour la formation s’explique par les possibilités de développer par cette catégorie une activité pour subvenir aux besoins de leurs familles et créer dans le cadre des dispositifs de soutien à l’emploi une micro-entreprise, a indiqué à l’APS le directeur du centre de formation de Daya Ben Dahoua, Brahim Ouled Kouider.

De nombreuses femmes au foyer ayant suivi une formation dans les établissements de formation ont réussi à créer leurs propres micro-entreprises, notamment dans les créneaux de l’art culinaire et la pâtisserie, la confiserie traditionnelle et le tissage, a-t-il précisé, en relevant toutefois le peu d’intéressement des jeunes à la formation professionnelle.

Ce peu d’engouement a été confirmé par le nombre d’inscrits pour la rentrée en cours qui avoisine les 2.520 apprenants, tous modes de formation confondus, sur un nombre de plus de 6.750 postes pédagogiques proposés et cela malgré les portes ouvertes et les séances de sensibilisation organisées dans le but de permettre aux jeunes de prendre connaissance des filières ouvertes dans les différents centres de la wilaya.

Un total de 6.751 postes de formation a été prévu à Ghardaia pour cette rentrée, dont 1.664 en apprentissage et 2.730 en formation résidentielle, a-t-on encore fait savoir avant de signaler que 240 postes pour la formation-passerelle et 300 pour les cours du soir sont également ouverts pour accueillir dix nouvelles spécialités introduites dans la formation pour cette session, dont la mécanique et la réparation d’engins agricoles, la soudure-tuyauterie, l’électronique automobile, l’hôtellerie, la sécurité industrielle, l’électrotechnique, la gestion et économie de l’eau ainsi que le marketing.

Au plan des infrastructures, la wilaya dispose actuellement de 27 établissements de formation professionnelle, à savoir un institut national spécialisé de la formation professionnelle (INSFP), 20 centres de formation professionnelle et d’apprentissage (CFPA), une annexe et cinq écoles privées, offrant au total 4.850 places pédagogiques.

Un nouveau INSFP à El-Menea, deux CFPA à Oued N’chou et Métlili El-Djadida et un institut de formation à Oued N’Chou ainsi que deux internats de 60 lits à Hassi-Lefhel et 120 lits à Guerrara sont en cours de réalisation afin de renforcer et d’améliorer les conditions d’accueil des effectifs stagiaires.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
74 queries in 5,409 seconds.