Véhicule électrique La «révolution» de Toyota

mercredi 2 août 2017 à 12:10
Source de l'article : Lesoirdalgerie.com

Spécialiste des hybrides, Toyota est en revanche très en retard en matière d’électrique. Il faudra attendre encore quatre ou cinq ans pour voir arriver un véhicule branché dans sa gamme. Mais il devrait marquer les esprits.
Le japonais est le roi incontesté de l’hybride : ce type de motorisation a représenté 40% de ses immatriculations en Europe au premier semestre 2017. Toyota propose aussi une berline à pile à combustible, la Mirai.
En revanche, côté 100 % électrique, c’est le désert chez Toyota et la firme se montre peu loquace sur ses projets.
Mais selon le quotidien japonais Chunichi Shimbun, le constructeur planche actuellement sur une voiture électrique, qui devrait être prête d’ici 2022. L’échéance a l’air lointaine mais Toyota semble vouloir prendre son temps pour mettre au point un véhicule qui propose à la fois une belle autonomie et un temps de chargement réduit. Le journal, dont les infos sont relayées par Reuters, indique ainsi que le plein d’électricité pourrait se faire en quelques minutes !
D’où l’intérêt de cette innovation, puisque c’est le dernier gros obstacle à surmonter pour rendre les voitures électriques intéressantes au plus grand nombre.
Une fois la batterie vidée, on ne s’arrêterait qu’un court instant dans une station, comme pour remplir un réservoir d’essence. Actuellement, côté autonomie, les meilleures autos électriques restent les Tesla, avec en valeur normalisée jusqu’à 640 km pour une Model S, soit quasiment 500 km en conditions réelles.
Le constructeur propose un réseau de «superchargeurs», mais il faut encore 30 minutes pour gagner environ 270 km d’autonomie.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
63 queries in 8,879 seconds.