Dimanche 28 octobre à 22:58
Essai Citroën C-Elysée : Elle a tout pour réussir

Essai Citroën C Elysée : Elle a tout pour réussir

Après avoir découvert la Citroën C-Elysée au Mondial de l’automobile, fin septembre dernier, nous sommes partis à Barcelone essayer la nouvelle berline tricorps de la marque aux chevrons. Un véhicule produit dans l’autre ville espagnole de Vigo et destiné, faut-il le rappeler, aux marchés hors-Europe de l’ouest, notamment ceux friands de carrosserie à coffre, à l’exemple du marché algérien que la C-Elysée devrait rejoindre dès décembre prochain, c’est-à-dire en pleine période de  son lancement à l’international.
Et pour que la clientèle ciblée par Citroën soit pleinement satisfaite, la C-Elysée se fait escorter par nombreux arguments qui font le savoir-faire technique et stylistique du constructeur français.

Lignes équilibrées

Chez le constructeur aux chevrons, on aime vous rappeler que « Les designers de Citroën sont partis d’une page blanche » pour donner naissance à la C-Elysée. Ce qui ne veut à aucun moment dire que la nouvelle berline ne porte pas en son style la touche Citroën. Bien au contraire. Basée sur la plate forme de la C3 et adoptant des formes d’une berline tricorps déclinée de la C4, C-Elysée donne à apprécier des lignes équilibrées et séduisantes. Son appartenance à la marque s’affiche sur une face avant caractérisée par un large logo chromé qui souligne un capot coiffant et nervuré.
Sa robe valorisante et harmonieuse affiche aussi une prestance et une robustesse remarquables, avec notamment une ceinture de caisse haute, des voies larges et des ailes bombées.

Dimensions en hausse

La C-Elysée, c’est aussi un véhicule aux dimensions en hausse par rapport à son segment, avec  4,43 m de long, 1,75 m de large et 1,47 m de haut, pour un empattement record de 2,65 m.  Ce qui permet à la nouvelle Citroën de conjuguer comportement routier rassurant et habitabilité à faire envier ses concurrentes. Pour preuve, l’intérieur de la C-Elysée vous donne l’impression d’être dans un véhicule du segment supérieur en matière d’espace, notamment à l’arrière où les passagers peuvent profiter d’un espace aux jambes synonyme de confort. Quant au coffre, sa capacité de 506 litres le place parmi les meilleurs de son segment. Réunis, ces avantages de l’habitacle font de la C-Elysée le véhicule familial par excellence.

Intérieur raffiné

Générosité d’espace mêlée à un design d’intérieur qui apporte un plus de raffinement au segment. La planche de bord est cossue et intègre un bandeau de décor devant le passager, alors que le choix des matériaux a privilégié l’élégance, la robustesse et la facilité d’entretien.

Sur le registre des équipements, la C-Elysée propose des équipements qui vont chercher haut dans le confort, à l’exemple de la climatisation avec affichage digital, l’aide au stationnement arrière, le régulateur-limiteur de vitesse ou l’autoradio mp3 avec kit mains libres Bluetooth.

La technologie est aussi chez elle dans cette berline, avec des équipements adaptés aux demandes spécifiques des pays où elle sera commercialisée, tels que le bas de pare-brise chauffant pour la Russie et l’Ukraine, alors que pour les pays chauds, la climatisation a également fait l’objet de beaucoup d’attention, avec une fonction ‘Max’ assurant une sensation de fraîcheur rapide. Cette offre technologique sera encore élargie dans les mois à venir, avec un système de navigation à écran tactile, une caméra de recul, un système d’accès et démarrage mains libres…

Enfin, une large gamme d’accessoires permet notamment aux clients de personnaliser l’extérieur du véhicule à l’aide d’élégants détails de style chromés (enjoliveurs d’antibrouillard, coques de rétroviseurs, canule d’échappement), de protéger aussi bien la carrosserie (bandeaux transparents de protection de pare-chocs, baguettes latérales) que l’intérieur (large choix de tapis ou de bacs de coffre) et d’augmenter le volume de chargement (barres de toit, panier de toit). Côté multimédia, des systèmes de navigation semi-intégrés (sans ventouses ni câbles apparents) assurent un guidage efficace, tandis que l’autoradio O’car, une solution innovante dédiée à l’iPhone, permet de converser, d’écouter sa musique en toute sécurité, tout en chargeant son Smartphone.

Conduite aisée

Sur la route de nos essais, la C-Elysée a fait preuve d’une tenue remarquable, capitalisant sur ses voies larges et sa liaison au sol ainsi qu’à une direction à assistance électrique informative et précise quelle que soit la vitesse du véhicule. Sa conduite est confortable quelles que soient les conditions de roulage, et la sécurité y est garantie grâce aux équipements en conséquence. Notre véhicule peut, en effet, en série ou en option selon les pays, d’équipements de sécurité comme par exemple l’ABS et l’ESP, ou encore jusqu’à 4 coussins gonflables.

Nos essais dans la capitale catalane nous ont permis de faire connaissance avec le nouveau bloc essence  VTi 115 ch, associée à une boîte de vitesses manuelle et avec le bloc HDi 92 ch, tous deux à une boîte manuelle à 5 rapports. Le premier moteur s’est montré souple efficace, alors que le diesel a encore confirmé qu’il restait une référence en la matière. Un bloc éprouvé et produit à plus de 6 millions d’exemplaires, qui associe capacités routières (couple élevé à bas régime) et consommation maîtrisée.

Au bout de notre rencontre avec la nouvelle C-Elysée, nous pouvons conclure que cette Citroën fera du chemin, avec de très fortes chances de mener les objectifs de la marque à bon port, d’autant que cette voiture bénéficie d’un positionnement prix attractif et adapté à chaque marché. Dont le marché algérien. Autrement dit, la C-Elysée a tout pour réussir dans les marchées de sa destination.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source

articles similaires Algérie360

Recherche d'offres d'emploi

articles similaires Algérie360

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook