Une gigantesque réserve d’eau dans le sous‑sol du Sahara algérien

vendredi 20 avril 2012 à 22:05
Source de l'article :

120420171734_aquifiers_africa_464_french.jpgDes chercheurs du British Geological Survey de University College de Londres, ont pour la première fois établi une cartographie des nappes phréatiques du continent

Selon cette étude, le volume total des eaux souterraines est estimé à 0,66 km3, soit plus de cent fois le volume des eaux de surface.

Les réserves les plus importantes se trouvent en Libye, en Algérie, au Soudan, en Egypte et au Tchad, révèle l’étude, parue dans la revue Environmental Research Letters de l’Institut de Physique.

Toutefois, préviennent les chercheurs britanniques, toutes les ressources souterraines ne sont pas accessibles.

Actuellement quelque 300 millions de personnes n’ont pas accès à l’eau potable sur le continent.

La demande en eau de consommation est appelée à croitre sensiblement au cours des décennies à venir à cause notamment de la pression démographique et des cultures irriguées.

Une cartographie des nappes phréatiques du continent

Les résultats montrent également que dans de nombreuses régions d’Afrique, il y a suffisamment d’eau souterraine pour alimenter en eau potable la population locale grâce à des pompes manuelles.

En revanche, les possibilités pour mettre en place des puits de forage d’un débit supérieur à 5 l/s, pour une exploitation commerciale, sont beaucoup plus limitées.

L’eau souterraine apparait comme une alternative face au défi du changement climatique.

Selon les chercheurs, elle réagit plus lentement aux conditions météorologiques que l’eau de surface.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,406 seconds.