Travaux publics : Ghoul annonce l'élaboration d'une loi-cadre en cours

lundi 15 juin 2009 à 5:44
Source de l'article :

04_838502171.jpg

La préparation d’une loi-cadre sur le secteur des travaux publics, afin de prendre en charge non seulement les textes au niveau national qui sont en vigueur mais aussi les perspectives du secteur à travers l’amélioration de tous ces textes législatifs, est en cours d’élaboration, selon M. Amar Ghoul, ministre des Travaux publics, qui s’est exprimé hier à l’issue d’une rencontre d’évaluation avec les directeurs des DTP, et des chefs d’entreprises publiques et privées, tenue au Cercle national militaire de Beni Messous, à Alger.

Dans l’objectif d’identifier les contours du plan du programme quinquennal 2010-2014, le premier responsable du secteur a invité les responsables des entreprises publiques et privées qui coopèrent avec le secteur à réfléchir, proposer des suggestions et participer à l’élaboration de cette loi-cadre.

Le ministre a appelé également les opérateurs économiques à booster la relation de travail et ce, à travers l’amélioration de tous les textes réglementaires, sans omettre, dira-t-il, de prendre aussi en compte les procédures, à savoir les appels d’offres, les soumissions, les octrois du marché, la réalisation du projet en lui-même, etc.

Dans ce contexte, le ministre a mis l’accent sur l’amélioration des relations entre les entreprises et l’administration centrale ou communales. Par ailleurs, le ministre a soulevé les insuffisances du secteur en spécialités et filières telles que l’entretien, l’équipement, la maintenance, la signalisation, l’aménagement de surface, c’est-à-dire du point de vue de la conception et de l’embellissement de l’environnement.

A ce sujet, M. Ghoul a appelé à la privatisation de quelques entreprises pour se spécialiser dans les filières déjà citées, car, expliquera-t-il, «nous avons des entreprises de réalisation, et aujourd’hui nous avons aussi besoin d’entreprises pour entretenir et aménager les projet déjà réalisés».

De plus, le ministre a plaidé pour la création de bureaux d’études et d’un laboratoire de contrôle de qualité et de conformité, en précisant que «notre patrimoine est en hausse et malgré cela nos besoins en la matière demandent plus d’efforts et de moyens. Nous possédons plus de bureaux d’études, soit 650 en 2009 en comparaison de 2003 où il n’y avait que 100 bureaux».

Et de souligner, dans ce contexte, la nécessité d’encourager les jeunes diplômés et universitaires à créer leurs propres bureaux d’études et à s’installer au niveau des différentes wilayas du pays pour encadrer, selon lui, les projets qui sont en cours et, pourquoi pas, les futurs.

A une question relative à l’enveloppe financière de l’autoroute Est-Ouest qui va bénéficier de 5 milliards de dollars supplémentaires en plus des 11 milliards de dollars fixés dans les contrats, le ministre s’est contenté de répondre : «Sur le terrain, tout est chiffré par le dinar. On ne joue pas. Il faut qu’on se respecte !».

Par ailleurs, des travaux ont été poursuivis, hier à huit clos, en atelier, séparant entreprises privées et publiques, leur permettant ainsi de débattre et de réviser leurs lacunes. Cette rencontre est placée sous le thème «la consolidation de l’outil national de réalisation».

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
50 queries in 0,851 seconds. http://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5