Tipaza: Fabuleuses perspectives pour Cherchell.

samedi 12 novembre 2016 à 10:19
Source de l'article : Lesoirdalgerie.com

2 470 logements collectifs mixtes sont dédiés au développement de l’antique capitale numide caesarea, aujourd’hui Cherchell, accompagné d’un important programme d’équipements, à l’instar d’une école paramédicale, d’un institut d’enseignement d’électronique, d’un lycée et d’une école supérieure des métiers des eaux.

Dans son périple à travers les différentes communes de la daïra de Cherchell, le wali de Tipasa, M. Ghelaï Moussa, a mis en évidence les contraintes physiques et conjoncturelles de développement de cette ville, qui nécessite une extension de son périmètre.

Cette réflexion s’inscrit dans la logique du rapport du PDAU de Cherchell, élaboré par le Cneru, qui est formel à ce sujet : il s’agit des contraintes forestières, les contraintes artificielles, à l’instar des ruines et vestiges, de la proximité immédiate de la façade maritime et de la superficie du domaine militaire au sud de la ville.

C’est à la lumière de cette situation, que l’extension de la ville vers l’est demeure l’une des solutions préconisées. Les scénarios démographiques de Cherchell à l’horizon 2020 identifient une population évaluée à 70 000 habitants, dont 42 000 au chef-lieu de la commune. La construction de 452 logements de type LPL dans l’agglomération de Bakora et de 648 logements à Sidi Lemgith, constitue la premiere réponse au grave problème de logement dont souffrait Cherchell depuis des décennies. Pour preuve, la prolifération de l’habitat précaire a entaché gravement cette région qui se prévaut d’être touristique.

Ainsi, la réponse à la résorption de l’habitat précaire constitue l’une des solutions impératives attendues par la population. Sur le plan éducatif, la commune compte trois lycées auxquels va s’ajouter le lycée de 1 000 places de Bakora, et sept collèges auxquels vont s’ajouter deux autres collèges de 300 places.

Sur le plan économique, l’aménagement du port de pêche de la ville, dont le coût a été estimé près de 323 milliards de centimes, permettra l’extension des capacités d’accostage pour les porter à 203 unités, dont 39 chalutiers, 39 sardiniers, 60 petits métiers, 60 bateaux de plaisance et 6 bateaux semi-industriels. Cette ensemble permettra d’employer 1 700 marins.

Malgré qu’aujourd’hui, nous ne disposons d’aucune information concernant les trois variantes du futur port commercial d’El Hamdania, il n’en demeure pas moins que l’inquiétude des riverains à ce sujet, notamment sur les rumeurs concernant leur délocalisation éventuelle, née de l’extension de ce futur port constitue l’objet de sourdes et inquiétantes rumeurs qu’il conviendrait de démentir.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
17 queries in 0,430 seconds.