Sonelgaz réclame 793 millions à Tizi Ouzou

mardi 2 juin 2009 à 13:37
Source de l'article :

À l’occasion d’une conférence de presse, le directeur de l’agence régionale Sonelgaz de Tizi Ouzou est revenu sur les créances détenues par Sonelgaz sur des administrations publiques et des particuliers.
Le total des créances avoisine les 793,396 millions de dinars pour la seule année 2008.
Ce qui représente en énergie un peu plus
de 784 kWh.

Les administrations ont vu leurs factures moyenne tension (MT, électricité) et moyenne pression (MP, gaz) atteindre 103 millions de DA d’impayés. Sans compter les travaux effectués par la même entreprise pour le compte des administrations. Ces travaux sont facturés à plus de 9 millions de DA pour la même période. La facture est restée impayée à ce jour. Les clients ordinaires sont également de mauvais payeurs. Ils ont accumulé des dettes qui dépassent les 330 millions de DA.
Les industriels privés branchés à la moyenne tension et la moyenne pression sont redevables vis-à-vis de Sonelgaz. L’entreprise prestataire de service réclame depuis l’année dernière des créances qui sont de l’ordre de 123 millions de dinars. Un tableau récapitulatif des créances sur clients montre que celles-ci augmentent d’année en année et ce, sur toutes les catégories de clients aussi bien particuliers, privés que publics (administrations). Le phénomène de fraude et de vol d’énergie sape carrément les efforts de Sonelgaz, qui a répertorié 5 057 cas de fraude en 2008. Ce qui équivaut à un taux de perte en énergie de 20,68%.
Les foyers de fraude sont localisés en période hivernale dans les régions à haute altitude. Ces mêmes foyers se déplacent en été vers les régions situées en basse altitude, selon un document explicatif de Sonelgaz. La raison est simple : l’hiver est traditionnellement rigoureux dans les montagnes et l’été est généralement caniculaire dans la vallée et le plateau de Tizi Ouzou.
Ce qui demande une surconsommation en énergie. Le nombre d’abonnés au réseau électrique a atteint, en 2008, 271 270 clients en basse tension et quelque 1 030 en moyenne tension. Pour ce qui est du gaz, Sonelgaz revendique quelque 44 505 clients basse pression (BP), alors que la moyenne pression (MP) ne dépasse pas les 88 clients.
Ces contre-performances s’expliquent par le fait que le taux de couverture en gaz de ville reste modeste. Si les abonnés moyenne pression ne sont pas nombreux, c’est assurément parce que le tissu industriel et l’activité économique dans la wilaya de Tizi Ouzou sont moins développés. La région est même touchée par le phénomène de la délocalisation des entreprises. Il n’y a qu’à voir certaines zones d’activité qui sont laissées en jachère et parfois non viabilisées. Côté investissement, Sonelgaz a réalisé un réseau fort de ses 171 132 km en moyenne et basse tension. Le raccordement au gaz de ville est également pris à bras-le-corps par l’entreprise prestataire de service. Les projets de réalisation retenus en 2008 sont considérables, estime le directeur de Sonelgaz de Tizi Ouzou.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
50 queries in 3,782 seconds.