Sonelgaz : Les tarifs d'électricité font débat

mercredi 10 juin 2009 à 7:23
Source de l'article :

bac-electricite-algerie.jpgLa révision des tarifs d’électricité fait toujours débat. Si précédemment le président-directeur général du groupe Sonelgaz, Noureddine Bouterfa, avait écarté l’éventualité d’une augmentation des prix de l’électricité, Abdelkader Boussourdi président-directeur général de la Société de distribution d’Alger, filiale du groupe Sonelgaz, estime que cette hausse est inéluctable.

Celui-ci envisage de déposer une demande de révision des tarifs de l’électricité auprès de l’Exécutif dans les prochains mois.

Pourtant, le ministre de l’Energie et des Mines, M.Chakib Khelil, a précisé, en marge de la présentation du bilan annuel de la Commission de régulation de l’électricité et du gaz (Creg), «qu’aucun dossier sur l’augmentation des tarifs d’électricité n’a été soumis au gouvernement».

S’exprimant hier lors d’un point de presse, au siège de la direction général de Sonelgaz, le P-DG de la SDA justifie cette démarche par le fait que la société a enregistré un déficit (manque à gagner) de deux milliards de dinars durant l’exercice 2008.

A ce sujet, M.Boussourdi a révélé que les créances de la SDA s’élèvent pour l’année 2008 à huit milliards de dinars, soit une augmentation de 27,7% par rapport à l’année 2007.

«Nous avons enregistré un bilan négatif composé de créances et de pertes au cours de l’année 2008 par rapport à 2007. Le problème réside dans le coût réel des charges imputées à la SDA. De ce fait nous ne pouvons continuer à vendre à perte» a fait remarquer M.Boussourdi. Et d’ajouter: «Notre société restera déficitaire avec les prix actuels et si la situation ne change pas, nous allons déposer le bilan.»

D’après le conférencier, les plus grandes pertes sont dues aux administratifs avec un montant de quatre milliards de dinars. En somme, le taux global des pertes enregistré relatif à l’alimentation en électricité est de 17,2% et de 16,4% de pertes en gaz.

A ce rythme, la SDA ne pourra pas assurer le financement des investissements, alors que la politique interne de la société est basée sur l’amélioration des prestations et services afin d’assurer la distribution de l’énergie électrique et gazière dans les meilleurs délais aux clients de différents segments, soutient Abdelkader Boussoudri.

Pourtant, la SDA a réalisé un chiffre d’affaires de 14 milliards de dinars pour l’électricité et 2,2 milliards de dinars pour le gaz pour l’année 2008, révèle le conférencier.

Concernant l’alimentation en électricité des bidonvilles, le P-DG de la SDA a avancé que la société préfère alimenter ces zones d’habitations précaires, avec l’accord des pouvoirs publics, dans le but d’éviter le piratage pouvant provoquer la mort de ces habitants.

Par ailleurs, soulignons que depuis 2006, date de la création de la Société de distribution d’Alger, environ 883.092 clients sont raccordés au réseau d’électricité à travers ses différentes concessions, au nombre de six actuellement.

Il y a la direction de distribution de Belouizad, de Gué de constantine, d’El Harrach, de Bologhine et enfin de Tipaza et Boumerdès. Près de 26.392 nouveaux branchements d’électricité ont été réalisés en 2008.

Le délai de chaque opération ne dépasse pas les dix jours, alors que pour les délais d’extensions concernant les nouvelles constructions, au nombre de 1141 branchements, il est de 89 jours.

Quant aux nouveaux branchements du réseau gazier environ 10491 raccordements ont été réalisés dans un délai de treize jours. Pour la seule commune d’El Harrach, 11 sites sont installés alimentant 2300 clients.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
52 queries in 2,982 seconds.