Spécial Présidentielles 2014

Toute l'actualité en direct
Lundi 27 février à 19:35
Algerie360
Sit-in à Alger des souscripteurs au programme de logements AADL de 2001

Sit in à Alger des souscripteurs au programme de logements AADL de 2001

Des dizaines de demandeurs de logements titulaires de dossier déposés en 2001 auprès de l’Agence nationale de l’amélioration et du développement du logement (AADL) ont organisé lundi un sit-in devant le siège de l’agence à Said Hamdine (Alger), réclamant la “clarification de leur situation”, a-t-on constaté sur place.

“Les participants à ce sit-in sont parmi les premiers souscripteurs au programme AADL de 2001 à Alger. Ils ont déposé leurs dossiers de demande de logement au niveau de l’agence entre le 18 août et le 31 décembre 2001 et demandent des clarifications sur leur situation”, a indiqué à l’APS un des représentants des souscripteurs, Nabil Belhadad.

Selon lui, il existerait quelque 10.000 souscripteurs dans l’attente d’un logement et dont les dossiers ont été transférés vers le programme d’habitat AADL-CNEP (Caisse nationale d’épargne et de prévoyance).

Le programme AADL-CNEP, a précisé M. Belhadad, comportait, pour Alger, 8.000 logements : 4.000 sont en cours de réalisation à Rouiba et Réghaïa, et

les 4.000 restant sont au stade de “l’identification de l’assiette foncière”. ”Nous voulons notamment des clarifications à propos des critères de sélections et du choix des bénéficiaires des 4.000 logements qui sont en cours de construction”, a-t-il précisé.

A la suite de ce rassemblement, une délégation de onze représentants des souscripteurs a été reçue en audience par les responsables de l’AADL, le lundi étant une journée de réception à l’agence. ”Les résultats de cette réunion sont en deçà de nos attentes”, a estimé M. Belhadad qui a assisté à l’audience, précisant qu’il s’agit là de la deuxième réunion du genre depuis la mi-décembre 2011. Selon lui, les responsables de l’AADL n’ont pas souhaité parler

avec la délégation des “critères de sélection” de la liste des futurs bénéficiaires des 4.000 habitations en cours de réalisation, parce que, a-t-il expliqué, l’opération d’étude des dossiers des demandeurs était toujours “en cours”. Les membres de la délégation ont été également conviés à un autre rendez-vous, “vers fin avril prochain”, pour évoquer de nouveau cette question.

“A l’issue de cette réunion, les souscripteurs ont décidé d’organiser, à partir du 12 mars prochain, des sit-in hebdomadaires devant le siège de l’AADL jusqu’au déblocage de la situation”, a dit M. Belhadad.

D’après lui, les souscripteurs ont notamment “peur” de voir les 4.000 logements actuellement en chantier, livrer à d’autres personnes au lieu d’être destinés aux titulaires initiaux de dossiers Pour les rassurer, l’AADL a récemment publié sur son site Internet un communiqué dans lequel elle a levé “toute équivoque” à ce sujet. ”Afin de lever toute équivoque sur les futurs bénéficiaires du programme des 4.000 logements, entrant dans le cadre du programme des 65.000 logements CNEP-AADL (au niveau national), la direction générale de l’AADL informe que ces logements sont destinés aux souscripteurs déclarés éligibles à la formule location-vente inscrits dans les programmes futurs et qui n’ont pas procédéau paiement de la première tranche de 10% (du montant total du logement)”, lit-on dans le communiqué

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source

articles similaires Algérie360
articles similaires Algérie360

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook