Mercredi 20 février à 19:12
APS
Sept escadrons mobilisés sur la bande frontalière dans l’Est du pays (Gendarmerie nationale)

Sept escadrons mobilisés sur la bande frontalière dans l’Est du pays (Gendarmerie nationale)

Sept (07) escadrons ont été mobilisés sur la bande frontalière dans l’Est du pays pour renforcer davantage l’activité des Groupes des gardes-frontières (GGF) de la Gendarmerie nationale déjà opérationnels, a indiqué mercredi à Constantine un officier du 5ème commandement régional de ce corps de sécurité.

La mobilisation de ces escadrons s’inscrit dans le cadre des mesures de sécurité prévues pour « protéger environ 490 km le long de la frontière de l’Est algérien contre toute éventuelle violation (à) », a souligné le commandant Ahmed Saâdoune, chef du service régional de la sécurité et de l’ordre public, en marge d’une conférence de presse sur l’enlèvement des mineurs, animée par le Chef du service régional de la Police judiciaire (CSRPJ), le lieutenant-colonel Rachid-Eddine Benabdelaziz.

Des moyens logistiques et humains ont été mobilisés par la Gendarmerie nationale sur cette bande frontalière pour « mettre les accès au territoire national à l’abri de toute forme d’intrusion ou d’agression », a précisé cet officier faisant part également de l’ouverture de postes de la Police judiciaire au sein des GGF « pour la protection de l’économie nationale ».

Dans ce contexte, le commandant Saâdoune a indiqué que l’ouverture de ces postes de la Police judiciaire auront un impact positif sur la lutte contre la contrebande qui a « connu tout de même, l’année dernière, une régression remarquable de 5%, comparativement à l’année 2011.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source

articles similaires Algérie360

Recherche d'offres d'emploi

articles similaires Algérie360

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook