Sellal promet de l'eau sans pénurie durant l'été

lundi 15 juin 2009 à 5:38
Source de l'article :

03_484567938.jpg

Les services du ministère des Ressources en eau rassurent sur la disponibilité de l’eau durant la période estivale et appellent à une collaboration efficace des citoyens pour signaler les fuites et autres problèmes.

«Il n’y aura pas de pénurie d’eau. Bien au contraire, des mesures seront prises pour aller dans le sens d’une meilleure alimentation des foyers au quotidien», a indiqué hier le ministre, Abdelmalek Sellal, en marge d’une rencontre des 48 directeurs de l’hydraulique de wilaya.

Les statistiques du ministère font état d’un taux de remplissage de 73% des 60 barrages du pays. Un taux record jamais atteint depuis les années 1970 où il y avait à peine 35 barrages.

Des instructions fermes ont donc été données pour assurer la continuité du service et améliorer la qualité des prestations.

Cela amène le ministre à revenir sur le problème récurrent des fuites d’eau et des branchements illicites. Il rappellera à ses collaborateurs la nécessité de continuer la lutte contre ces deux phénomènes qui continuent à porter préjudice à tout le secteur.

Cette lutte ne saura toutefois donner des résultats sans qu’il n’y ait un véritable travail de proximité. «Il faut aller vers les citoyens, discuter des problèmes posés et… les amener à s’impliquer dans nos projets de développement.

Les fuites d’eau doivent être signalées à temps et réparées immédiatement», dira-t-il. Autre point sur lequel est revenu le ministre, celui de l’assainissement: «J’insiste sur le bon fonctionnement des stations d’épuration mises en service et la réutilisation des eaux épurées dans l’agriculture, dans la céréaliculture en particulier… Nous devons contribuer à assurer notre sécurité alimentaire».

Il a également appelé à l’élimination des rejets en mer pour l’ouverture d’un maximum de plages à la baignade. Des choses ont été faites mais d’autres doivent suivre.

Le cas d’Alger est cité par Amirouche Smaïl, le directeur des ressources hydrauliques et de l’économie de l’eau. Ce dernier indiquera qu’en 2002, il y avait uniquement 36 plages ouvertes à la baignade, 47 en 2008.

«Nous tablons sur 54 plages ouvertes à la baignade cette année», soutient le responsable de la wilaya d’Alger.

Pour ce qui est de l’éradication des fosses septiques (lutte contre la pollution et les MTH), notamment en milieu urbain, le même responsable indique que sur un ensemble de 25 000 fosses septiques recensées, 15 000 ont été éradiquées entre 2007 et 2008 (Dar El Beïda, Bordj El Kiffan, Baraki, les Eucalyptus…). Il y en aura 20 000 d’ici à la fin 2009 et le reste au cours de l’année 2010.

Par ailleurs, le ministre des Ressources en eau, Abdelmalek Sellal, fait état d’un problème de financement des projets dus à des faiblesses dans l’évaluation des projets.

Le ministre déplore donc le fait que «plusieurs projets inscrits par le secteur des ressources en eau durant la période 2000-2009 faisaient l’objet de plusieurs réévaluations de leurs coûts en raison d’études insuffisantes».

Il appellera, par conséquent, à «la maturation des études relatives aux projets inscrits par le secteur en vue d’améliorer la maîtrise du coût et de la qualité de ces projets».

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
50 queries in 0,356 seconds.