La région nord-ouest de Bouira entièrement quadrillée: Un important groupe terroriste traqué à El-Mokrani

mercredi 2 novembre 2016 à 11:28
Source de l'article : Liberte-algerie.com

Cette stratégie de repli sur Bouira n’est pas nouvelle, car cette wilaya a, de tout temps, été considérée comme une “base arrière” pour les terroristes opérant en Grande-Kabylie.
Les groupes terroristes activant dans les régions de Boumerdès et de Tizi Ouzou et qui sont acculés par les éléments de l’ANP depuis le 20 octobre dernier, semblent avoir trouvé “refuge” dans les massifs forestiers de la wilaya de Bouira. Ainsi, selon des rapports sécuritaires, plusieurs éléments armés sont actuellement pris en chasse au niveau des communes de Boukram, de Zbarbar et d’El-Mokrani.

Ces régions, au nord-ouest de Bouira, constituées de massifs boisés et de ce fait, très difficiles d’accès, sont une zone de repli idéale pour les terroristes. Selon des sources sécuritaires, depuis vendredi, un important groupe terroriste qui serait composé d’une dizaine d’individus, est traqué par les éléments de l’ANP. Ces derniers ont, d’après nos informations, déclenché une vaste opération de ratissage, dimanche soir, suite à des informations faisant état de la présence d’individus suspects qui pourraient s’être repliés sur les régions montagneuses de Bouira.

Hier, et lors de notre passage dans les localités de Boulerbah, de Lahguiya et de M’ssayef, nous avons constaté qu’un dispositif sécuritaire avait été mis en place et les éléments de l’ANP, secondés par les gardes communaux, quadrillaient toute la zone. Il faut dire que le dispositif sécuritaire mis en place par l’armée, est impressionnant car, selon nos informations, pas moins de 1 500 hommes sont mobilisés pour cette opération de ratissage. Les équipes du génie militaire s’affairaient à ouvrir des pistes à l’aide d’un bulldozer, dans le but de faciliter l’accès des troupes au sol.

Nombre de villageois, croisés, ont témoigné d’un important mouvement de troupes de l’ANP en direction des villages reculés d’El-Zaouïa et d’Ouled El-Hadj. “Hier (avant-hier, ndlr), toute la nuit, les convois militaires n’ont pas cessé de monter vers le mont de Soufflette”, indiquera un villageois de Lahguiya. Interrogés sur un éventuel accrochage qui aurait lieu entre les terroristes et l’armée, ces villageois indiquent que, pour l’instant, aucun bombardement ni détonation n’ont été entendus.

Cette version des faits, nous a été également confirmée par une source sécuritaire qui précise qu’actuellement le commandement militaire de la 1re RM est en phase de repérage, en vue d’encercler la horde de sanguinaires. Cette stratégie de repli sur Bouira n’est pas nouvelle, car cette wilaya a été, de tout temps, considérée comme une “base arrière” pour les terroristes opérant en Grande Kabylie.

Pour rappel, au mois de mai dernier, les soldats de l’ANP avaient asséné un véritable coup de boutoir à un important “foyer” terroriste dans la forêt d’Errich (sortie ouest de la ville de Bouira) en éliminant pas moins de 13 éléments, en dix jours d’opération. Ce coup d’éclat pourrait bien se reproduire dans les prochains jours, indique-t-on.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
17 queries in 0,469 seconds.