La gendarmerie évalue son plan de sécurité estivale

mardi 4 octobre 2016 à 15:34
Source de l'article : Lnr-dz.com

Bien qu’une baisse notable ait été enregistrée par rapport à l’été 2015, les services de la Gendarmerie nationale ont eu à traiter 3 862 affaires de criminalité au niveau des 14 wilayas côtières durant la saison estivale écoulée.

Après trois mois d’exécution, soit du début juin à septembre dernier, le plan de sécurité de la gendarmerie spécial saison estivale, dit «plan Delphine», a été au centre d’une conférence de presse tenue dimanche au commandement central où la division de la sécurité publique et celle de sécurité routière ont rendu public l’évaluation de leurs différents services exécutés en cette période.

En effet, 3 862 affaires dont 56% de criminalité de droit commun et 11% de crime organisé ont été traitées impliquant un total de 7 596 personnes des deux sexes et de différents âges et activités. Atteinte aux biens et aux personnes, ports d’armes blanches prohibées, usage de stupéfiants et contrebande ont été les affaires les plus courantes, outre plusieurs affaires liées à l’exploitation illégale des plages et de parkings sauvages.

Des interventions ayant mené à l’interpellation de dizaines de squatteurs et la saisie de 1 184 tables, 2 700 chaises, 1 218 parasols, 238 tentes et 1 283 autres équipements de plages. Selon le lieutenant-colonel Ahmed Attia de la division de la sécurité publique au commandement de la gendarmerie, les services de l’institution qui assurent la sécurité de plus de 70% des plages et des wilayas côtières, des moyens humains et matériels importants ont été mobilisés pour une sécurité optimale durant la saison des vacances et qui a également coïncidé avec le mois sacré. Il s’agit, note-t-il, de 25 132 gendarmes, 2 247 véhicules, sept hélicoptères et 52 brigades cynotechniques ont été engagés dans le cadre du plan Delphine cette année.

En somme, 209 110 services externes ont été exécutés permettant, entre autres, l’identification de 548 681 personnes dont 1 253 étaient recherchées en vertu de mandats de justice ainsi que 192 638 véhicules dont sept étaient déclarés volés dans différentes wilayas. L’intervenant a, à l’occasion, fait état d’une baisse de 11% dans le nombre des affaires de criminalité par rapport à la même période de l’année dernière.

Pour ce qui est du crime organisé, un total de 410 affaires a été traité dont plusieurs affaires de narcotrafic notamment au niveau des wilayas frontalières permettant la saisie de 7,5 tonnes de cannabis et 26 096 comprimés psychotropes. Aussi, 187 affaires de contrebande de carburant ont été constatées engendrant la saisie de près de 78 000 litres de cette matière en trois mois mais avec une baisse de considérable de 55% par rapport à l’été précédent. Un recul semblable de trafic expliqué par un ensemble de mesures prises par l’Etat concernant notamment le plafonnement de l’approvisionnement en carburant via une carte spécifique au niveau des stations-services dans les wilayas frontalières, le durcissement des peines à l’encontre des contrebandiers et le renforcement des dispositifs sécuritaires dans ces régions. Le représentant de la gendarmerie a, à cette occasion, insisté sur une prise de confiance parmi la population qui dénonce davantage le crime et contribue à l’instauration de la sécurité.

Parmi les moyens qui semblent encourager les citoyens à participer à cette mission de sécurité nationale, le numéro vert 10-55 pour lequel, il a été enregistré, durant la saison estivale, 329 948 appels dont 15 498 ont mené à des interventions des unités de la gendarmerie et permettant l’arrestation en flagrant délit de 4 966 malfaiteurs. Aussi, le site électronique lancé cette année seulement a enregistré 223 affaires dont 79 pré-plaintes et 144 renseignements anonymes permettant de résoudre plusieurs affaires de criminalité dont des affaires d’atteinte à la sécurité publique et à l’économie nationale. Par ailleurs, et pour ce qui est de la sécurité routière, le bilan du plan Delphine fait état de 1 706 accidents survenus durant la saison estivale faisant malheureusement 334 morts et 2 936 blessés, soit, indique-t-on, des baisses respectives de 21% (accidents), 4% (morts) et de 23% dans le nombre de blessés mais ça reste insuffisant pour freiner cette machine de la mort causée à plus de 90% par le comportement humain.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
29 queries in 0,416 seconds.