Guerre méthodique contre l’hydre terroriste

lundi 20 mars 2017 à 10:55
Source de l'article : Lexpressiondz.com

La lutte antiterroriste que mènent l’armée et les différents services de sécurité enregistre sur le terrain des résultats conséquents qui ouvrent une voie à l’éradication de ce fléau qui mine la stabilité de l’Algérie dans un contexte international déstabilisateur pratiquement dans l’ensemble de nos frontières.

Ce succès nous le devons à une vision sur la manière la plus adéquate en matière de lutte antiterroriste au point où l’expérience en la matière est saluée partout dans le monde. L’expérience algérienne est citée comme un exemple à suivre. L’Algérie qui a payé un lourd tribut se distingue aujourd’hui par son abnégation et sa méthodologie. Elle a lutté seule contre le terrorisme transnational des années durant avec en sus l’incompréhension sinon la condamnation de la communauté internationale qui la privait de moyens nécessaires, les armes et les munitions, pour mener à bien sa mission. Il aura fallu attendre le 11 septembre 2001 pour que la donne change complètement avec notamment la prise de conscience du danger réel que représente le terrorisme sur le monde.

Il aura fallu du temps, le temps de compter dans la douleur la très longue liste des victimes du terrorisme, du drame et des multiples actions de déstabilisation de l’Algérie pour qu’enfin se dresse à l’horizon, une revendication commune, la lutte sans merci contre les groupes et organisations terroristes partout dans le monde et la première grande opération menée fut celle de l’assèchement des ressources financières.
Dans sa politique de lutte contre le terrorisme, l’Algérie a opté d’une part, pour celle de la main tendue envers ceux qui voulaient remettre les armes et se livrer aux services de sécurité et d’autre part, celle d’une lutte implacable contre les irréductibles. Ainsi, cette option décriée au début en Algérie même, a commencé à donner ses fruits avec la récupération d’un important arsenal en armes et surtout en renseignements et informations contre ceux qui continuaient de sévir à partir des maquis.

Force est de constater aujourd’hui que la paix règne et qu’en matière sécuritaire les résultats sont forts probants. Le démantèlement jeudi dernier à Mostaganem d’une cellule de recrutement au profit de Daesh en Syrie, apporte une nouvelle fois la preuve que les appels à la vigilance que lancent les dirigeants algériens ne sont pas une manoeuvre de diversion, mais une juste appréciation de la réalité. Neuf individus âgés entre 20 et 58 ans activant dans cette opération terroriste ont pu être neutralisés après une action de surveillance qui aura existé un mois durant.

L’attentat kamikaze du 26 février contre un commissariat à Constantine où le pire a été évité a mis les signaux au rouge. Un des commanditaires vient d’être arrêté à Sétif. Chaque jour que Dieu fait depuis janvier dernier, l’Armée nationale enregistre des résultats dans la lutte antiterroriste. Des cellules de recrutement démantelées, des lots d’armes récupérés, des terroristes éliminés et d’autres arrêtés un peu partout à travers le pays.
Il y a lieu de saluer à sa juste mesure cette mission que mène inlassablement l’Armée nationale. Il est juste regrettable que seul le SG du RND se manifeste dans les rencontres qu’il organise pour rappeler la lutte permanente que mène l’armée contre l’hydre terroriste et de saluer sa détermination à mener jusqu’au bout sa mission.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
64 queries in 6,544 seconds.