Tiaret: La stèle de Takhmaret dans un état déplorable

mercredi 9 août 2017 à 23:26
Source de l'article : Reflexiondz.net

Situé en plein cœur de la commune de Takhemaret, à quelque 100 km à l’ouest du chef-lieu de la wilaya de Tiaret, le jardin public datant de l’ère coloniale et qui abrite la stèle édifiée à la mémoire des martyrs de la révolution, est devenue l’objet de toutes les discussions, et plus particulièrement, après que les services d’APC de Takhemaret, contre vents et marées ont préféré baptiser cet espace où une plaque a été érigée, portant la dénomination ‘’Place du 1er Mai ».
Rappelons, que cette place a toujours fait auparavant la fierté des citoyens qui se trouvent aujourd’hui heurtés nostalgiquement. Notons également, l’état dans lequel se trouve la stèle portant les noms de 180 Chahid qui est fortement lamentable et violemment critiquée, si l’on sait que l’Etat a injecté quelque 500 millions de cts pour sa réalisation, Laquelle, aurait consommé que le cinquième de cette enveloppe. Selon des sources proches de ce dossier très explosif, et il est de visu remarquable la réalisation qui laisse à désirer tout en signalant que l’environnement de cette stèle est devenu un pissoir et un lieu de débauche où sont consommés bières et autres stupéfiants, comme ont tenu à expliquer des membres actifs de diverses associations et citoyens soucieux du destin de leur commune. Les photos qui ont été remises à « Réflexion » en sont des preuves irréfutables révélant au grand jour, le préjudice à la mémoire de nos Chouhada et les graves atteintes portées aux symboles de la révolution. L’on remarque aussi que les noms des Chouhada que porte une façade de la stèle sont presque illisibles et certains noms ont été effacés à l’aide de pique quotidien des noms et en bas l’on remarque des bouteilles vides de bière et de boissons alcoolisées sans oublier l’odeur très piquante des urines de certains insoucieux. Il est utile de noter que des ordures ménagères sont jetées dans plusieurs endroits du jardin et même à proximité de la stèle qui n’est visitée que 2 jours durant toute l’année (le 1er novembre et le 5 juillet). Il est évident de signaler l’inexistence de l’éclairage et de luminosité dans ce lieu, dont le sillage a été cassé et à tout cela, s’ajoute une absence d’eau et les photos en notre possession parlent d’elles-mêmes
pour dénoncer ces comportements nuisibles au jardin d’une part et d’autre part, l’état dans lequel se trouve la stèle portant les noms de Chahids valeureux qui méritent les grands respects.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
68 queries in 8,068 seconds.