Noyades dans les barrages à Béjaïa: L’ANBT en campagne

lundi 7 août 2017 à 22:15
Source de l'article : Letempsdz.com

Le bilan élevé des noyades à travers les barrages ne laisse pas indifférents les services de l’Agence nationale des barrages et des transferts (ANBT) qui a lancé une caravane à travers le pays afin de sensibiliser les populations sur les risques des baignades dans ces plans d’eau.

 

La caravane est arrivée hier dimanche au barrage de Tichy-Haf, dans la commune de Bouhamza, où elle a entamé un travail de proximité. Cette grande opération a été lancée à travers tous les barrages du pays où de nombreux cas de noyade ont été enregistrés, a affirmé hier la chargée de communication de l’ANBT sur les ondes de Radio Soumam. Au barrage de Tichy-Haf, des explications ont été données aux nombreux vacanciers présents sur les lieux «où deux cas de noyade ont déjà été recensés», relève-t-on. Les risques de noyade dans les barrages et autres retenues collinaires, contrairement à ce qui est admis, sont beaucoup plus importants qu’en mer. «Le fond des barrages est vaseux et les enlisements sont fréquents dès que l’on y pose pied», explique-t-on encore. Ceci alors que, par ailleurs, les responsables de l’ANBT notent que les baigneurs dans les barrages sont beaucoup plus exposés aux chocs thermiques. «En raison d’un faible mouvement des eaux du barrage, la température des eaux est moins élevée qu’en mer où les eaux sont constamment renouvelées par des courants maritimes qui adoucissent les températures. Aussi les risques de chocs thermiques après une exposition au soleil sont-ils beaucoup plus élevés dans les barrages», est-il noté par ailleurs. Il y a lieu de relever également que les barrages ne bénéficient pas de postes de surveillance de la Protection civile, ce qui devrait en principe dissuader les éventuels baigneurs. Dans l’après-midi, la caravane s’est rendue à travers les villages de Bouhamza d’où proviennent l’essentiel des baigneurs et pêcheurs fréquentant le barrage de Tichy-Haf. Des brochures ont été distribuées sur place aux habitants afin de les sensibiliser sur les risques des baignades dans ces plans d’eau. Les responsables qui ont lancé une campagne de sensibilisation par l’envoi de courts messages aux abonnés de téléphonie mobile comptent sur la collaboration des parents pour la réussite de cette campagne. Il faut souligner enfin que, depuis 2012, le nombre de décès par noyade à travers les 75 barrages du pays s’élève à 115 cas.

A. Arab

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
69 queries in 38,696 seconds.