Les habitants de Sidi-Bouzid réclament le transport

vendredi 4 août 2017 à 11:38
Source de l'article : Lesoirdalgerie.com

Les habitants du quartier Sidi-Bouzid, relevant administrativement de la commune de Sidi-Khettab, à l’est de la wilaya de Relizane, dont le nombre avoisine les deux mille âmes, souffrent de nombreuses absences de commodités liées à leur cadre de vie.
Notons que ces préoccupations qui, selon eux, les perturbent, sont d’une importance capitale.
Les réclamations prioritaires concernent l’état des routes qui ont besoin de bitumage pour faire disparaître les usures apparentes et qui présentent pour les résidents un grand cauchemar pendant la saison d’hiver, qui transforme les routes et les avenues en bourbier. Le manque de transports, l’absence de structures nécessaires, des lieux de loisirs et de divertissement sont également à l’ordre du jour.
D’autre part, les habitants de Sidi-Bouzid, un quartier qui a connu, au cours de ces dernières années, une importante démographie urbaine, souffrent du problème de l’absence de couverture médicale complète, du renforcement de la sécurité qui est
également sollicité dans cette région où les agressions et les vols à la tire sont répandus même en plein jour. En d’autres termes,
renforcer la sécurité afin d’éviter les agressions qui contribuent à la hausse du taux de criminalité dans la région.

Les citoyens évoquent le problème des logements sociaux
A l’instar des autres habitants de la wilaya de Relizane, les citoyens du chef-lieu de Relizane évoquent avec insistance le problème des logements sociaux dont a bénéficié leur municipalité ces dernières années.
Les habitants du chef-lieu vivant dans des haouchs datant de l’ère coloniale ont tenu à interpeller les pouvoirs publics concernant la suite qui a été donnée aux nombreux dossiers déposés au niveau des services techniques, sans qu’ils soient informés des détails des enquêtes entamées par les services concernés de la daïra.
C’est ce que nous dira l’un des représentants des habitants, en affirmant : «Cela fait plusieurs années que nous avons déposé des dossiers pour bénéficier d’un logement social, mais à ce jour, nous n’avons reçu aucune réponse. D’ailleurs, on a même constaté que la procédure de l’étude a beaucoup tardé, et c’est pour cela que nous avons décidé d’interpeller les pouvoirs publics pour accélérer les démarches, surtout que la majorité des postulants sont dans le besoin, vu leur situation sociale».
Plusieurs familles, dont le revenu des chefs de ménage ne dépasse guère les 15 000 dinars, se composent de huit à neuf membres par foyer.
A. Rahmane

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
65 queries in 6,234 seconds.