Guelma : Les locaux du Président à l’abandon !

lundi 21 novembre 2016 à 21:28
Source de l'article : Reporters.dz

Destinés à résorber ne serait-ce qu’une partie du chômage, comme voulu par le président de la République, la distribution des locaux commerciaux se heurte à la politique d’attentisme pour finalement profiter aux mal-logés qui se sont emparés des lieux. Si la réalisation de ce projet d’envergure n’a pas enregistré de retard dans la wilaya de Guelma, l’attribution des commerces semble inscrite aux calendes grecques.

En effet, plusieurs années après leur réalisation, les différents locaux commerciaux du Président sont là, bâtis et édifiés, à attendre les légitimes acquéreurs parmi les universitaires et les artisans qui ne se bousculent pas au portillon.

Concernant ce projet, qui semble détourné de sa vocation première pour être utilisé lors des élections comme un moyen de gagner des voix en procédant à des distributions au compte-gouttes, les observateurs se posent des questions : quel sort pour le programme de 100 locaux dans chaque commune ? La wilaya de Guelma a réalisé 2 558 unités, soit 91% de l’ensemble.

Toutefois, selon les services concernés, seuls 2 112 locaux ont été réceptionnés et beaucoup d’entre eux n’ont pas été raccordés au réseau électrique. La commission ad hoc de la wilaya avait procédé à l’attribution des locaux aux chômeurs recensés pour leur permettre d’avoir une activité salariée leur offrant l’opportunité de gagner honnêtement leur vie.

Selon le directeur de l’administration locale, qui s’exprimait ce dimanche matin sur les ondes de la radio régionale, 1 850 locaux sont toujours fermés pour diverses raisons et cela pénalise la relance du développement local.

Cependant, ces locaux semblent être à l’abandon et laissés à la dégradation. Implantés à l’entrée sud de la ville de Guelma dans une zone éloignée, les locaux supposés ouvrir des perspectives d’emploi aux jeunes chômeurs, dont les rideaux sont défoncés, les sols jonchés de mégots, de canettes de boissons alcoolisées, de morceaux de bougie et de pierres et parpaings disposés en cercle, ont été transformés en lieux de rencontres nocturnes entre copains.

Un véritable spectacle de désolation qui suscite moult interrogations. « On ne comprend pas pourquoi ces locaux sont restés ainsi abandonnés et on ne connaît même pas les procédures administratives à suivre pour l’acquisition d’un local », s’étonne un jeune universitaire. Et d’ajouter : « Quel genre de commerce peut-on développer ici ? »

En effet, de par leur situation, ces locaux ne peuvent accueillir des activités commerciales à moins qu’ils ne soient réservés aux activités dites de nuisance, telle la mécanique, la menuiserie et autres activités similaires. Plusieurs autres réalisés dans les 34 communes que compte la wilaya de Guelma, pourtant au centre de l’agglomération, subissent le même sort.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
23 queries in 0,494 seconds.