Après le décès par noyade de deux enfants à Tahaggart : Les habitants de Tamanrasset protestent contre le mutisme des autorités

dimanche 23 octobre 2016 à 10:47
Source de l'article : Liberte-algerie.com

C’est avec des slogans hostiles au pouvoir et une véhémence qui frise la grossièreté que les habitants de Tamanrasset ont dénoncé les malfaçons et le laisser-aller des autorités quant à la réalisation des ouvrages d’utilité publique.
Plusieurs dizaines de personnes ont investi la rue, hier, en signe de protestation contre l’attitude autiste des autorités locales, mais aussi pour se solidariser avec la famille des deux enfants qui ont péri, récemment, dans un trou creusé par un entrepreneur engagé par la DTP de la wilaya. Les deux victimes ont trouvé la mort par noyade dans ce fossé, creusé par l’entreprise qui, a-t-on signalé, a excellé dans l’imperfection et le bricolage.
Enfants, femmes et hommes ont pris part à cette action de protestation organisée à la placette Moulay-Djeloul de Tahaggart pour interpeller les plus hautes autorités du pays sur les marchés octroyés sous la table et les projets réalisés sans respecter les normes ni encore des clauses des cahiers des charges.
Le représentant de la cité Tahaggart Est, El-Aïdi Mustapha, demande au Premier ministre et à la presse d’intervenir pour mettre un terme à ces pratiques de l’administration et aux responsables des marchés octroyés dans des conditions douteuses. Le message est également adressé au wali, Belkacem Silmi, qui devrait engager une commission d’enquête sur cette affaire. Selon une source auprès de l’Algérienne des eaux, l’entrepreneur mis en cause était engagé pour réparer une immense fuite d’eau survenue sur le réseau d’AEP. “Il n’avait qu’à creuser un fossé de 5 mètres de longueur et
2 mètres de profondeur. Cependant, il n’a pas respecté les consignes en se permettant de creuser une fosse de 200 mètres de longueur sur 3 mètres de profondeur pour faciliter l’évacuation de l’eau”, a-t-elle expliqué en faisant savoir que l’entrepreneur a été vite sanctionné.
Toutefois, cette mesure disciplinaire prise par la DTP n’est pas suffisante aux yeux de la mère qui vit la douleur de la disparition de ses enfants.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
23 queries in 0,463 seconds.