Selon la réponse du gouvernement à une interpellation écrite d’un député: 19 Mars : Paris “ne modifiera pas le calendrier commémoratif”

mardi 25 octobre 2016 à 10:16
Source de l'article : Liberte-algerie.com

Le gouvernement français a affirmé qu’il n’envisageait par la modification de la date de commémoration du 19 mars 1962 qui marque la fin de la colonisation française et la guerre de Libération algérienne. “Le gouvernement n’envisage pas de modifier le calendrier commémoratif se rapportant à la guerre d’Algérie et aux combats du Maroc et de la Tunisie”, a indiqué le secrétaire d’État, auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens combattants et de la Mémoire, Jean-Marc Todeschini, dans une réponse écrite à un député écologiste de l’Assemblée française.
Il a souligné, dans sa réponse publiée dans le Journal officiel de la République française, que le gouvernement français souhaite que l’ensemble des Français, en particulier les témoins et les acteurs de la guerre, “se placent désormais dans une perspective de respect, de solidarité et de rassemblement dans la recherche d’une mémoire apaisée”.
Le député Pascal Terrasse a estimé, dans son interpellation, qu’il “est regrettable” de constater qu’une proposition de loi, déposée à la suite de la présence du président François Hollande à la cérémonie officielle du 19 mars 2016 au Mémorial national à Paris, “vienne contester de nouveau la légitimité du cessez-le-feu proclamé” le 19 mars 1962.
Une quarantaine de députés de la droite ont déposé, en avril dernier, une proposition de loi pour abroger celle de novembre 2012 qui a institué la célébration de cette date comme “Journée nationale du souvenir et du recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats au Maroc et en Tunisie”, journée célébrée en Algérie en tant que “Journée de la victoire”.
Le président français s’était attiré, rappelle-t-on, les foudres des harkis, de la droite et l’extrême droite en commémorant, pour la première fois, le 19 mars 1962, le cessez-le-feu décrété le 19 Mars 1962 en Algérie au lendemain des accords d’Évian.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
23 queries in 0,482 seconds.