Relations algéro-indonésiennes : Renforcer la coopération et la coordination

jeudi 10 novembre 2016 à 21:50
Source de l'article : Elmoudjahid.com

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a reçu le président du Conseil populaire consultatif de la République d’Indonésie, Zulkifli Hasan, indique un communiqué des services du Premier ministre. «L’audience entre les deux responsables a porté essentiellement sur les relations et la coopération bilatérales et la nécessité de leur consolidation, compte tenu des liens d’amitié et de fraternité qui unissent les deux pays», précise-t-on de même source.

Les rencontres et les échanges entre les Parlements des deux États «participent à renforcer la coopération et la coordination entre les deux pays dans les affaires d’intérêt commun», relève le communiqué. L’entretien s’est déroulé en présence de la ministre chargée des Relations avec le Parlement, Ghania Eddalia.

Coordonner les positions

Le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, a évoqué avec le président du Conseil consultatif populaire de la République d’Indonésie, Zulkifli Hasan, les relations bilatérales et les moyens de les promouvoir. Cette rencontre «a permis d’évoquer les relations bilatérales et les moyens de les hisser au niveau des relations historiques, politiques et religieuses liant les deux pays», indique un communiqué du Conseil.

À cette occasion, M. Bensalah a souligné que «les deux visites effectuées par le Président de la République en Indonésie ont permis d’asseoir la plateforme à même de hisser la coopération bilatérale au niveau escompté», exprimant «son souhait que les relations bilatérales ne soient pas limitées au cadre commercial, les domaines de coopération dans les secteurs de l’industrie et l’économie étant nombreux, dont l’énergie et les mines». M. Bensalah a également affirmé «la disposition du parlement algérien à accompagner les démarches des deux pays dans ce domaine».

De son côté, M. Zulkifli a exprimé son «souhait de voir sa visite en Algérie renforcer les relations entre les deux gouvernements et les deux parlements dans l’intérêt mutuel, et son élargissement aux domaines de l’agriculture et de la culture». Les parties ont également exprimé leur «disposition à coordonner leurs positions sur le plan international pour défendre les causes justes telle que la cause palestinienne».

Confiance mutuelle

Le président de l’Assemblée populaire nationale, Mohamed Larbi Ould Khelifa, a reçu le président du Conseil consultatif populaire de la République d’Indonésie, Zulkifli Hasan, avec qui il a examiné «les moyens de développer les relations de coopération bilatérale dans divers domaines», a indiqué un communiqué de l’Assemblée.

Lors de cette audience, M. Ould Khelifa a rappelé que «l’Algérie et l’Indonésie entretiennent des relations historiques solides basées sur une confiance mutuelle, dont le niveau d’excellence se traduit par l’échange de visites entre hauts responsables des deux pays, notamment ces dernières années, en vue de concrétiser la volonté commune de dynamiser une coopération fructueuse dans tous les domaines vitaux», a précisé la même source.

Saluant le niveau de la coopération entre les deux pays à tous les niveaux, le président de l’APN a précisé que l’Algérie «a amorcé une nouvelle ère à la faveur de plusieurs réformes politiques et économiques initiées sous la direction du Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, et qui ont été couronnées par la nouvelle Constitution», indique la même source. L’Algérie «est désormais une destination économique de choix qui dispose d’un climat d’affaires attractif», a ajouté M. Ould Khelifa qui s’est dit optimiste quant à «l’augmentation du volume des investissements indonésiens en Algérie, notamment dans les domaines des travaux publics, de l’énergie et des technologies de l’information et de la communication (TIC)», ajoute le communiqué.

Évoquant les derniers développements de la situation dans la région, le président de l’APN a mis l’accent sur les efforts de l’Algérie dans la concrétisation de la réconciliation au Mali, affirmant que les résultats des cinq rounds de négociations ont «épargné» à ce pays «une division certaine», un risque contre lequel l’Algérie n’a cessé de mettre en garde les parties en conflit au Mali et ainsi qu’en Libye qui fait face à la même situation.

Par ailleurs, M. Ould Khelifa a tenu à réitérer «l’appui inconditionnel de l’Algérie au droit du peuple palestinien à l’établissement de son état indépendant», mettant l’accent, par la même occasion, sur l’impératif de «mettre en œuvre les résolutions onusiennes soutenant le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination».

De son côté, le président du Conseil consultatif populaire d’Indonésie s’est dit satisfait de «la dynamique de coopération bilatérale» enregistrée dans plusieurs domaines, indiquant que sa visite en Algérie vise à «examiner les voies à même de conforter» la relation entre les deux pays, particulièrement dans les domaines de l’énergie, de l’agriculture, de la pêche et du tourisme. Il a ajouté que les parlementaires des deux pays sont tenus, de par l’histoire commune, «d’appuyer les efforts des deux gouvernements en vue de consolider les relations de coopération au mieux des intérêts des deux pays».

Coopération agricole

Le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdesselam Chelghoum, a examiné avec le président du Conseil consultatif populaire de la République d’Indonésie, Zulkifli Hasan, les moyens de promouvoir la coopération bilatérale dans le domaine agricole. Lors de l’audience qu’a accordée M. Chelghoum à M. Zulkifli, qui était accompagné d’une importante délégation, les deux parties ont évoqué les moyens de promouvoir la coopération et les opportunités d’investissement offertes par les deux pays, notamment dans le domaine agricole et de l’industrie agroalimentaire.

Le ministre a exposé, lors de cette audience qui s’est déroulée en présence de l’ambassadrice d’Indonésie en Algérie, Safira Machrusah, les domaines d’investissement en Algérie, dont l’arboriculture, la culture maraîchère, la céréaliculture et l’aquaculture. Pour sa part, M. Zulkifli a exprimé l’intérêt porté par les investisseurs indonésiens à l’investissement en Algérie et leur souhait d’établir des projets dans le domaine agricole, annonçant la visite d’un groupe d’hommes d’affaires et d’investisseurs indonésiens en Algérie pour examiner les opportunités d’investissement et établir des partenariats avec leurs homologues algériens.

Saluant ces initiatives, M. Chelghoum a fait état de la disponibilité de son ministère à apporter tout le soutien nécessaire et des facilités accordées aux partenariats entre investisseurs algériens et étrangers dans les filières relevant du secteur. M. Zulkifli a indiqué que l’objectif de sa visite en Algérie, «pays ami et frère», était la promotion des relations au niveau parlementaire, et la coopération entre des deux gouvernements, «au regard des possibilités offertes dans divers domaines, notamment agricole». Le responsable indonésien a souligné «l’impératif de promouvoir les relations de partenariat entre les deux pays dans le domaine agricole, de les hisser au niveau des efforts consentis pour développer le secteur, et de tirer profit des expériences des deux pays».

« Ma visite est une réussite à tous égards »

Dans une déclaration à la presse à l’issue d’un entretien avec le ministre d’État, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, le président du Conseil populaire consultatif d’Indonésie a estimé que sa visite en Algérie a été «une réussite à tous égards», annonçant que le président indonésien effectuera prochainement une visite d’État en Algérie ainsi que d’autres visites de ministres indonésiens.
Concernant la coopération bilatérale, le responsable indonésien a fait savoir que les deux pays disposent d’«énormes atouts» à même de consolider ce partenariat, soulignant la dynamique de développement «globale» et «dense» que connaît l’Algérie dans divers domaines.
M. Zulkifli a précisé que lors de sa visite, les responsables algériens lui ont exprimé «leur soutien» en vue de consolider les relations de coopération bilatérale dans les domaines politique, économique, culturel et autres. Pour ce qui est du volet international, le responsable indonésien a relevé que les deux pays partagent les mêmes points de vue concernant plusieurs questions, exprimant par la même occasion ses remerciements à l’Algérie pour son soutien à la candidature de l’Indonésie pour le poste de membre non permanent au sein
du Conseil de sécurité des Nations unies. (APS)

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
28 queries in 0,443 seconds.