Politique: naissance d’un nouveau parti autonomiste en Kabylie

dimanche 26 février 2017 à 14:45
Source de l'article : Lesoirdalgerie.com

«Pour la Kabylie autonome dans une Algérie plurielle et démocratique», c’est le credo du Rassemblement pour la Kabylie, RPK.
Le nouveau parti dont la proclamation a été faite à l’issue de la convention politique tenue le 24 février 2017 à Arous, dans la commune d’Aït Oumalou. La création de ce mouvement est de l’initiative d’un groupe de militants autonomistes kabyles venus de toutes les localités de la Kabylie et de l’émigration qui se démarquent du mouvement de Ferhat M’henni, par le rejet de l’initiative indépendantiste de ce dernier.

De nombreuses préconisations sont avancées dans la résolution politique adoptée à l’issue de leur convention. Les initiateurs du Rassemblement pour la Kabylie (RPK) revendiquent la reconnaissance constitutionnelle d’un statut politique particulier de la Kabylie tel que défini par les textes fondateurs du RPK où sont réaffirmées la nécessité de la redéfinition de la nation algérienne dans une vision multi-culturaliste et la refondation de l’Etat algérien qui doit en être l’émanation. Le RPK se veut un lieu de rassemblement pour tous les Kabyles qui partagent le projet d’une large autonomie politique de la Kabylie dans une Algérie plurielle et démocratique.

Le mouvement a pour objectif politique la reconnaissance, par l’Etat algérien, d’un statut particulier de la Kabylie qui lui permettra de se doter d’institutions propres dont un Parlement et un gouvernement régional.
Le RPK usera de tous les instruments juridiques internationaux, ratifiés par l’Etat algérien, pour faire valoir son droit à une existence légale.

Il se fixe pour priorité la sauvegarde de l’identité kabyle et la promotion et le développement de la langue et de la culture kabyle, à travers des politiques qui relèveront de la compétence exclusive des institutions de la Kabylie. En outre, le RPK se veut un mouvement démocratique qui récuse l’usage de la violence sous toutes ses formes et inscrit ses actions dans le prolongement de toutes les luttes identitaires et démocratiques engagées avant et après le printemps berbère de 1980.

Il s’inscrit dans le combat amazigh et participera de manière active au rassemblement de tous les militants du combat amazigh en Algérie et dans toute l’Afrique du Nord.
Il prêtera main forte à toutes les actions qui seront engagées pour la démocratie, la modernité et les Droits de l’homme en Algérie. Les initiateurs de ce parti coordonnés par Hamou Boumedine, un ex-militant du RCD annoncent qu’une direction politique a été installée et a été chargée de préparer les assises du mouvement dont ils viennent de proclamer la naissance.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
87 queries in 5,912 seconds.