PLF2017 à l’APN : Que fera le gouvernement si le baril reste en dessous de 50 dollars?

mercredi 16 novembre 2016 à 10:45
Source de l'article : Maghrebemergent.com

Que va faire le gouvernement si le prix du baril ne dépasse pas les 50 dollars, le prix de référence du projet de loi de finances 2017 ? La question qui fâche été posée, mardi, lors des débats à l’assemblée populaire nationale (APN). Les chefs de groupes parlementaires interviennent ce mercredi.

 Dans la projection sur les trois prochaines années le prix de référence du baril retenu par le gouvernement est de 50 dollars en 2017, 55 en 2018 et 60 dollars le baril en 2019. Un baril à 50 dollar n’est même pas certain même dans le cas d’un succès de la réunion de l’OPEP prévue le 30 novembre prochain

Des députés de l’opposition trouvent les projections du gouvernement trop optimistes et surtout toujours marquée par une vision de l’économie totalement tributaires des revenus hydrocarbures.

« Vous allez faire quoi si le prix du baril n’augmente pas …. Vous passerez aux licenciements des travailleurs du secteur public que ?»demande le député Noureddine Berkaine du Front des Forces Socialistes (FFS).

 Un autre député du FFS, Yahi Boukellal, s’en prend à la manière dont le gouvernement élabore la loi de finance. «Un peu d’éthique s’il vous plait ! » a-t-il lancé au gouvernement. « Il est vrai qu’il y a une crise mais une bonne gouvernance aurait géré la situation » continu le même député. Les députés du FFS ont vivement attaqué un projet de loi finance 2017 qualifié «d’acte antisocial et antinational ».

Nacer Hamdadouche d’El-Djazair El Khadra “remercie” le gouvernement d’avoir donné un aperçu de vrais chiffres qui, selon lui, mettent en cause la politique de l’Etat. Son collègue Tahar Hichi n’admet que les erreurs de gouvernance soient payées par les citoyens par des augmentations d’impôts.

Les intervenants du Rassemblement national démocratique (RND) étaient tous dans la «ligne » : « Nous soutenons et sans conditions le gouvernement dans ses décisions, conformément aux ordres du secrétaire général de notre parti ».

Encourager le patronat

Azwew Belgacem du RND explique que le projet de la loi de finance «convient parfaitement la situation économique, et appelle à diversifier les rentes économiques. Ce projet de loi encourage le patronat qui participera à booster l’économie Algérienne en créant de la richesse et des postes d’emploi. »

 Azwew Belgacem met en avant la « responsabilité sociale de l’Etat» en faisant valoir que malgré la diminution des ressources financières, le gouvernement s’est engagé à maintenir le transfert social. Le RND trouve d’ailleurs que l’opposition en fait trop en matière de critiques.

 « Arrêtez de dramatiser la situation…À vous entendre, on se croirait en Somalie avec un peuple affamé » lance Fatima Zahraa Atrous du RND. Les présidents de groupes parlementaires doivent intervenir ce mercredi. Les réponses des ministres suivront.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
17 queries in 0,417 seconds.