Nouredine Bedoui: « Notre pays n’est pas en faillite »

dimanche 13 novembre 2016 à 10:06
Source de l'article : Lexpressiondz.com

«Les Codes communal et de wilaya seront révisés prochainement.»

Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Nouredine Bedoui, a indiqué hier lors de son allocution à l’ouverture de la rencontre gouvernement -walis que ses services s’attelleraient à la révision prochaine des Codes communal et de wilaya, conformément à la dernière révision constitutionnelle. Il a expliqué que l’évaluation actuelle des Codes communal et de wilaya a fait ressortir qu’il était «nécessaire d’y introduire des modifications et des révisions et lever les obstacles», citant en exemple les audits juridiques dans les entreprises publiques économiques locales.

Cette opération de révision vise, selon M.Bedoui, à trouver des solutions qui soient en phase avec les défis de l’heure, car, a-t-il souligné, les communes et les wilayas sont de grands atouts pour stimuler et intensifier les investissements pour parvenir au développement. M.Bedoui a mis en avant la nécessité de revoir la fiscalité et les finances locales pour régler les difficultés financières de certaines communes et contribuer ainsi au développement national. Il a également mis l’accent sur l’importance de «consacrer l’esprit d’initiative et la transparence dans la gestion des collectivités locales et de ne ménager aucun effort pour ouvrir la voie aux investisseurs et affranchir l’initiative économique des entraves bureaucratiques».

Cette réunion a-t-il indiqué «intervient dans une conjoncture difficile sur le plan économique et de plus en plus complexe sur le plan sécuritaire, tant dans les pays voisins qu’à travers le monde», estimant que cette conjoncture requiert de la vigilance et exige des walis et walis délégués de déployer tous les efforts pour encourager les bonnes volontés dans le pays».

Le ministre a affirmé que le pays «n’est pas en faillite comme le prétendent certains».Il a ajouté que la paix et la stabilité «sont un fondement essentiel pour la relance du développement et de l’investissement». Par ailleurs, il a plaidé pour une révision de la fiscalité et des finances locales à travers l’institution d’un cadre fiscal et financier permettant aux communes de sortir de leurs difficultés financières.

L’économie locale est l’un des facteurs majeurs de la diversification économique escomptée, a soutenu le ministre. Il a fait savoir que son département ministériel poursuivra le développement des prestations biométriques et électroniques, notamment le permis de conduire biométrique et la carte électronique d’immatriculation des véhicules. «Ces deux projets stratégiques que nous oeuvrons à concrétiser avant la fin de l’année, entreront en vigueur progressivement à partir de 2017», a-t-il précisé.

Ces deux projets ont pour objectif également d’assurer une nouvelle prestation publique, développée et de qualité, aux citoyens loin de toutes complications bureaucratiques, a-t-il expliqué, en annonçant par la même occasion l’ «activation de plusieurs prestations à distance dès la mise en place du cadre opérationnel nécessaire à la signature électronique».

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
13 queries in 0,404 seconds.