MSP / Législatives : Abderazak Mokri se prépare, mais temporise sa décision

dimanche 2 octobre 2016 à 15:10
Source de l'article : Reporters.dz

Le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Abderazak Mokri, a passé en revue avant-hier à Boumerdès, lors d’un point de presse organisé à l’issue d’une rencontre organique de son parti qui a regroupé les militants et cadres du mouvement de 8 wilayas du centre, plusieurs sujets d’actualité. Premier sujet abordé les échéances électorales à venir : il dira concernant sa participation aux élections législatives que « le Madjlis Echoura va trancher.

Ces élections ne constituent pas un enjeu, mais simplement une parenthèse car rien n’indique qu’elles seront eff ectuées dans la transparence. » Le conseil consultatif se prononcera, a-t-il ajouté, « avant la fi n de l’année 2016 » et que le parti « pré- pare les prochaines échéances électorales pour être entièrement prêt si le conseil consultatif se prononce en faveur de sa participation à ces rendez-vous », laissant planer le doute sur sa participation. Il réclame une transition démocratique pour sortir de la crise qui menace la stabilité du pays.

Le président du parti islamiste n’est pas allé par quatre chemins pour fustiger le pouvoir qui reste, selon lui, à l’origine de cette situation grave générée par une mauvaise gouvernance. « C’est une guérilla pacifi – que, plutôt une résistance, que nous menons avec les partis d’opposition contre les tenants du pouvoir», lancera-t-il, en proposant la bonne gouvernance, la démocratie et la transparence dans la gestion. Le président du MSP propose comme solutions évidentes à la situation critique que traverse le pays le dialogue avec tous les partenaires de la société et l’instauration d’un gouvernement d’union nationale. Il préconise la mise en place d’un processus de transition démocratique en urgence pour éviter au pays des situations incontrôlables.

Sur le volet économique, Abderazak Mokri a félicité l’accord de l’Opep de réduire la production de pé- trole « renforcera le rang de l’Algérie sur le plan international », mais il n’a pas manqué cependant de dire que « la solution à la crise ne peut venir que du changement du système et non de l’augmentation des prix du pétrole », a déclaré Abderazak Mokri. Le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP) n’exclut pas que cette crise va conduire à une crise sociale avec des conséquences graves sur la stabilité du pays. Il a ajouté que la crise économique va perdurer et rien ne présage d’une augmentation des prix du pétrole et cela malgré les accords réalisés à Alger entre les membres de l’Opep sur la production. « Tous les experts dans le domaine ne voient pas l’augmentation des prix du pétrole pour diff érentes raisons liées, notamment à la crise économique de chaque pays et un grand nombre de pays producteurs ne font pas partie de l’Organisation ainsi que d’autres raisons », justifi era-t-il.

La situation économique du pays ne cesse de se dégrader avec un impact majeur sur le pouvoir d’achat des citoyens. «Cela est la conséquence d’une mauvaise gouvernance et non de la chute des prix du pétrole », dirat-il. Ajoutant que « les sommes colossales dépensées n’ont servi à presque rien si ce n’est à aggraver le quotidien précaire de la population ».

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
19 queries in 0,477 seconds.