Moussa Touati l’a déclaré hier: “Le boycott des législatives ne figure pas dans notre agenda”

dimanche 30 octobre 2016 à 15:13
Source de l'article : Liberte-algerie.com

Le président du Front national algérien (FNA), Moussa Touati, a annoncé hier que son parti entrera dans la bataille électorale des prochaines législatives et que le boycott de ce rendez-vous électoral ne figure pas dans son agenda.

Il est dans la tradition du FNA de participer à toutes les élections, locales, législatives ou présidentielle, depuis sa création. Faut-il d’ailleurs rappeler qu’il n’a jamais raté un rendez-vous électoral. Ce qu’il n’a pas manqué de réitérer hier. En effet, dans un meeting populaire animé, hier, à Bougara, une commune située à l’est de la wilaya de Blida, Moussa Touati a tenu à préciser que son parti est né pour participer aux élections, car il a une base populaire importante et qu’il doit s’incliner devant son choix.

Abordant la fraude électorale, Moussa Touati a estimé que seule la mise en place d’un vote par un système électronique peut donner une transparence et une crédibilité à ce rendez-vous électoral.

Pour ce qui est de la nomination d’Abdelwahab Derbal à la tête de la Haute instance de surveillance des élections, le président du FNA a annoncé qu’il n’est pas contre cette désignation, car ce qui l’intéresse le plus, a-t-il affirmé, est l’application de la loi relative aux déroulements des élections et le pouvoir d’agir de cette haute instance.

À l’occasion de la célébration du 1er Novembre, Moussa Touati a appelé au boycott de la France, précisant qu’elle était derrière le massacre des Algériens durant la colonisation.

Après avoir appelé aussi à la reconstruction de l’Algérie à travers l’égalité des droits et des devoirs des citoyens, Moussa Touati a abordé le volet économique pour dire qu’“il faut se débarrasser de l’ennemi d’hier et s’orienter vers notre culture, notre société et notre identité”. “L’indépendance ne se limite pas uniquement à hisser le drapeau national, mais de relever aussi les défis économique, social et politique”, a-t-il souligné.

Ce dernier a indiqué que les moudjahidine et les martyrs ont combattu l’ennemi pour que les Algériens retrouvent leur souveraineté et vivent avec des droits et devoirs égaux.  D’autre part, l’orateur a appelé à la résolution des problèmes du secteur de l’éducation à travers les traitements et indemnités des enseignants afin que les élèves ne soient pas toujours les victimes de ce bras de fer.

Enfin, Moussa Touati, qui met en garde contre la précarité de la situation économique et sociale du pays, appelle à la construction d’un État fort par sa souveraineté.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
15 queries in 0,423 seconds.